Législatives 2019

Enregistrement des partis politiques : quatorze partis politiques et une alliance ont rempli les formalités 

Alians Morisien

Pas moins de 14 formations politiques se sont présentées à la Commission électorale pour se faire enregistrer en prévision des élections générales fixées au jeudi 7 novembre prochain. L’exercice d’enregistrement se poursuivra jusqu’au vendredi 11 octobre. La Commission validera les partis le lendemain, soit le 12 octobre 2019. C’est le Reform Party qui a été le premier à se présenter à la Commission électorale tandis que l’alliance MSM-ML s’est présentée à trois minutes de la fermeture des bureaux.

Exit l’Allians Lepep, Enter l’Alians Morisien

L’alliance MSM-ML sera dorénavant connue comme l’alliance morisien. « Le MSM et le ML, le président et le secrétaire général de chacun de ces deux partis avaient la responsabilité de venir s’enregistrer », explique Showkutally Soodhun, président du MSM. Il a cependant esquivé les questions concernant ses autres alliés, notamment le Mouvman patriotique empêtré dans une lutte entre Alan Ganoo et Jean Claude Barbier sur la paternité du parti et de son symbole. Showkutally Soodhun a aussi expliqué que ces détails seront précisés lors des différentes sorties de l’alliance durant la campagne. Toutefois, le président du MSM affirme avoir une totale confiance en leurs chances de remporter les prochaines législatives « pas a 100% mais a 101 % nou sire pou gayn éleksyon apres tou seki nou inn fer ». Par ailleurs, l’ancien vice-Premier ministre et député sortant de la circonscription No.15 (La Caverne/Phoenix) est resté évasif sur certaines rumeurs concernant son éventuelle nomination comme président de la République.


Ashok Subron de Rezistans Ek Alternativ : « Pas de free and fair elections »

ashok

« Il semblerait que les élections générales du 7 novembre ne seraient pas free and fair ». C’est ce qu’a affirmé Ashok Subron, le porte-parole de Rezistans Ek Alternativ (ReA). Il conteste un décret émis par la présidence, lundi dernier, obligeant les candidats à déclarer leur appartenance ethnique dans le cadre des élections générales du jeudi 7 novembre. Ashok Subron a été très critique vis-à-vis de Pravind Jugnauth. « On ne voit pas pourquoi la classification communale demeure un critère pour avoir le droit de se présenter comme candidat aux élections. Lin donne koud pwanyard dan ledo du mauricianisme ». On envisage de prendre des actions que ce soit au niveau juridique, à l’international ou encore appeler à la désobéissance civile », a souligné Ashok Subron. « Nous devons agir lorsque des droits fondamentaux sont bafoués. Enn eleksyon pa kapav fer kumsa. Pravind Jugnauth in komet enn betiz monumental lor sa size la », a estimé le porte-parole du Rezistans Ek Alternativ.


Mouvman patriotique : La Commission refuse l’enregistrement du parti

La bataille entre Alan Ganoo et le groupe de Jean Claude Barbier oblige la Commission électorale à refuser l’enregistrement de ce parti. La tension était à son comble le matin du mercredi 9 octobre,  au 4e  étage de Max City Building. Entre les cris et accusations de « vender » entre Atmma Bumma et Alan Ganoo. « Pa kapav gard enn parti politik en otaz. Alan Ganoo fin dir li mem ki li pe dissosie li avek decision buro national, tout en affirmant qu’il s’agissait de sa décision politique personnelle. Zordi li pe vin deklar kuma dir li proprieter MP. La question fondamentale demeure qui détient le MP », a réagi Atma Bumma devant les journalistes. 

Ce dernier a également exprimé sa désapprobation  concernant l’enregistrement des partis à l’Electoral Supervisory Commission. Il a indiqué avoir contacté le bureau électoral pour savoir à quelle heure débutera l’enregistrement. Selon ses dires, on l’a informé que l’exercice doit commencer à 10 heures. Cependant, il a expliqué que l’enregistrement a débuté bien avant 10 heures. « C’est extrêmement regrettable et inadmissible. Je suis très en colère », a souligné Atma Bumma.


Alan Ganoo : « Le MP c’est moi, j’en suis le moteur »

Alan Ganoo n’en démord pas. « Mo pe fight sa battle la akoz MP ce mwa. Ce mwa l’ame, le moteur et l’essence du MP. Mo pa kapav less sa sink ans travay monn fer la en terme énergie, investissement, mo ban discours dan parleman.. Zot ine deza tan Barbier fer 1 diskour dan parleman pendan sink an ? », a-t-il fustigé. Le député sortant de la circonscription  de Savanne/Rivière-Noire a affirmé que c’est lui qui a contribué à l’essor du Mouvement patriotique.  « Zot pas vo narnien. Enn bis dimoun zot pa capav amene dan congrè, sa banla. »


Un troisième MP voit le jour

Un troisième groupe composé de trois partis a fait son apparition dans l’après-midi d’hier à la Commission électorale. Ses représentants ont cependant refusé de nous donner leurs noms. « Nou c’est MP de la Rosa », a répondu l’un d’eux. Toutefois le Commissaire électoral qui a accepté leur dossier a prévenu qu’il y a une affaire en cour et que la Commission pourra rejeter leur application si nécessaire.


Kamlesh Seechurn du Reform Party : «pa pou fer l’allians»

C’est à la population de décider qui formera le prochain gouvernement, explique le secrétaire général du Reform Party de Roshi Badhain. Après l’exercice d’enregistrement, il affirme que le Reform Party se présentera seul aux prochaines élections.


Eric Guimbeau du MMSD : «Nous serons au no 17»

« Après cinq  années d’hibernation, le MMSD relance la machinerie », explique Eric Guimbeau, le leader du Mouvement mauricien social-démocrate. Il a soutenu qu’il avait des engagements professionnels envers les planteurs et les pêcheurs.

Les Verts fraternels : «en attente d’une alliance»

Sylvio-Cyril Legalant président des Verts fraternels explique que son parti est toujours disposé à concocter une alliance en prévision des élections générales du 7 novembre 2019, malgré le fait que personne n’ait répondu à leur appel jusqu’à présent. Les Verts fraternels continueront leur combat contre la pauvreté et en faveur de l’écologie.


Ci-dessous la liste des partis qui se sont enregistrés le mercredi 9 octobre

1. Reform Party
2. Parti Kreol Morisien (PKM)
3. Rezistans Ek Alternativ
4. Mouvement mauricien social-démocrate (MMSD)
5. Front socialiste
6. Tamil Council
7. Nou Repiblik
8. Les Verts Fraternels
9. Front solidarite mauricien (FSM)
10. Regroupement socialiste militant
11. Front libération national
12. Mouvement patriotique
13. Mouvement socialiste militant
14. Muvman liberater
15. L’alliance morisien

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !