Live News

Enregistrement des électeurs : XLD répond à Irfan Rahman

Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval répond au communiqué publié par le bureau électoral le 20 mai dernier à son encontre. Il a envoyé une correspondance en ce sens à Irfan Rahman, le commissaire électoral, ce lundi.  

Dans sa lettre, le leader de l’opposition soutient qu’il y a des zones d’ombre dans notre système d’enregistrement des électeurs. « Il faut mettre au clair ces points avant les prochaines élections municipales et générales », dit-il.

Le leader de l’opposition, dans sa correspondance, a lancé une série de questions au commissaire électoral, notamment sur les 45 000 électeurs éligibles à voter, dont les noms ne figurent pas sur le registre électoral. « J'attends qu'il (Irfan Rahman) apporte des réponses aux questions suivantes, qui pour moi, constituent I’essence même des débats », a écrit le leader de l’opposition.

Xavier-Luc Duval a lancé plusieurs questions au bureau électoral sur les 45 000 personnes qui n’ont pas pu voter aux dernières législatives avec une petite précision : « pas de mensonges s’il vous plait !», a écrit Xavier-Luc Duval.

Il faut savoir que le 20 mai dernier, le Bureau du commissaire électoral avait émis un communiqué suite au Private Notice Question (PNQ) de Xavier-Luc Duval qui était axée sur l’enregistrement des électeurs auprès de la Commission électorale, le mardi 17 mai.

Dans le communiqué de l’Electoral Commission, le bureau du Commissaire électoral a indiqué que « le leader de l’opposition se basait sur des on-dit et des mythes urbains pour prétendre qu’un nombre conséquent d’ouvriers étrangers ont voté lors des dernières élections générales et ont ainsi faussé le vœu de l’électorat mauricien. C’est faux et inexact de dire cela ».

L'intégralité de la lettre 

inter

Communique

Communique

inter

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !