Live News

Enquête sur l’emploi fictif de Constituency Clerk : Sawmynaden dit qu’il a remis de l’argent à Kistnen

Yogida Sawmynaden Yogida Sawmynaden (à gauche) quitte le CCID, après presque cinq heures d’interrogatoire.

Deuxième jour d’interrogatoire under warning pour l’ancien ministre du Commerce et troisième député de la circonscription n° 8, Yogida Sawmynaden, le mardi 23 février. Son audition a duré presque cinq heures et il a déclaré qu’il a remis plusieurs centaines de milliers de roupies à Soopramanien Kistnen, afin d’éponger ses dettes. 

C’est aux alentours de 9 h 30 que l’ex-ministre a franchi les portes du Central Criminal Investigation Department (CCID), en compagnie de l’un de ses hommes de loi, Me Mamad Bocus. Me Raouf Gulbul, son autre avocat est arrivé dix minutes après. Aux limiers du CCID, l’ancien ministre du Commerce a dit qu’il a fait plusieurs paiements à Soopramanien Kistnen. Il a expliqué qu’à plusieurs reprises, il lui a remis des sommes conséquentes, qui dépassent plusieurs centaines de milliers de roupies, afin d’éponger ses dettes. 

Sauf qu’à un moment donné Yogida Sawmynaden dit qu’il a cessé de lui remettre de l’argent, car il avait estimé qu’il abusait. Depuis, sa relation avec le couple Kistnen a détérioré, a expliqué le député. Il a fourni des détails indiquant les jours, les dates, et l’heure quand il a eu des conversations téléphoniques avec Simla Kistnen. Les enquêteurs comptent vérifier ces détails après l’obtention des relevés téléphoniques concernant ces appels en vertu d’un ‘Judge’s Order’.

Yogida Sawmynaden a aussi été appelé à fournir des explications sur sa relation avec le couple, Soopramanien et Simla Kistnen. Il a expliqué qu’il connaît le couple depuis très longtemps. Il a raconté comment en 2009, 2010, 2014 et 2019, le couple Kistnen a travaillé pour le Mouvement socialiste militant dans la circonscription n° 8, Quartier-Militaire/Moka. Il a expliqué les circonstances dans lesquelles il avait employé Simla Kistnen comme Constituency Clerk. Simla Kistnen, a-t-il expliqué, a été très active sur le terrain durant la période de confinement sanitaire et a apporté son aide aux personnes en difficulté. En réponse à d’autres questions, il a expliqué pourquoi et comment il a dû prendre la décision de mettre fin au contrat de Constituency Clerk de Simla Kistnen, en juin 2020. Il a remis un document attestant qu’il a rencontré le Clerk de l’Assemblée nationale, le 20 juillet 2020, pour lui demander de retirer Simla Kistnen comme son Constituency Clerk avec effet à la fin du mois de juillet 2020.

L’interrogatoire a été interrompu pendant une heure pour une pause-déjeuner, avant de prendre fin à 16 h 30. L’interrogatoire reprend ce mercredi 24 février, à 13 heures.
 

Réaction de Simla Kistnen : « Li pa kapav servi enn dimoun kinn desede so nom »


« Yogida Sawmynaden ment ! », déclare Simla Kistnen, à sa sortie du tribunal de Moka, dans l’après-midi du mardi 23 février. La veuve de Soopramanien Kistnen réagissait aux propos de Yogida Sawmynaden dans le cadre de l’enquête sur les allégations d’emploi fictif de Constituency Clerk, menée par le Central Criminal Investigation Department (CCID). « Je n’ai jamais travaillé comme Constituency Clerk dans ma vie. Je ne connais même pas la nature de cet emploi. Il n’a pas le droit de mentir de cette façon. Si mo ti pe travay ek li, larzan la mwa ki ti bizin resevwar. Pa mo misie. Paski zame monn donn otorizasion mo misie pran mo larzan. Li pe koz enn gro manti. Li pa kapav servi enn dimoun kinn desede so nom. Sa Bondie lao la pe gete », a indiqué la veuve.

 

Me Gulbul réagissant sur la déclaration de Simla Kistnen

Me Raouf Gulbul, l’avocat de Yogida Sawmynaden, a fait une déclaration à la presse, à la fin de l’interrogatoire de l’ex-ministre, à 16 h 45, concernant la réaction de Simla Kistnen. « Nou reponn divan le institusyon. Si kiken anvi fer deklaration an deor, li andrwa me mo klian li, li pou reponn divan bann institusyon », a-t-il répliqué. Il a souligné que son client avait déclaré dès le début, « ki kan institusyon apel li, li pou vini e koze ».

 

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !