Actualités

Enquête sur la SBM Bank : le rapport d’Ernst & Young ne sera pas rendu public

sbm

L’enquête interne que la Banque de Maurice (BoM) a commanditée sur l’affaire SBM Bank ne sera pas rendue publique. Il se pourrait, toutefois, qu’au niveau de la BoM, on fasse une déclaration officielle sur cette enquête et de la marche à suivre, indique-t-on à la BoM Tower.

« S’il y a des manquements, nous écrirons au Board de la SBM qui prendra les décisions qui s’imposent. S’il y a des manquements à tous les niveaux, nous émettrons une série de recommandations S’il faut prendre des sanctions, nous agirons selon les paramètres de la loi », avait déclaré Mahendra Vikramdass Punchoo, le second gouverneur adjoint de la BoM, lors d’une conférence de presse lundi dernier.

Cette enquête interne a été effectuée par Ernst & Young. Toutefois, au niveau de ce cabinet, c’est motus et bouche cousue. « On ne dévoile rien sur les enquêtes de nos clients », y explique-t-on. Une chose est sûre, la déclaration de la BoM sur la conclusion de cette enquête interne est vivement attendue surtout dans le milieu des assurances. Selon nos renseignements, c'est la State Insurance Company of Mauritius (SICOM) qui assure les biens et passifs de la SBM. Le plan est co-assuré par la Mauritius Union Assurance (MUA). D’ores et déjà, il se murmure que ces assureurs ne comptent pas indemniser la SBM.

Commentant l’affaire SBM Bank, le leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval, trouve « inacceptable » que Raj Dussoye (Ndlr : ce dernier a soumis sa lettre de démission la semaine dernière) soit le seul à avoir été sanctionné. « C’est une décision collective où il est nécessaire d’avoir des garde-fous. Même le board aurait dû être concerné. La sanction doit donc être appliquée à tous les niveaux », martèle-t-il.