Live News

Enquête sur des «messages à relent communal» sur WhatsApp : le frère de Dhiren Moher et un autre suspect interrogé à la Cybercrime Unit

Développement dans le cadre de l’enquête sur des «messages à relent communal» sur un groupe WhatsApp. Après l’arrestation de Dhiren Moher, hier, jeudi 24 septembre, deux autres suspects sont interrogés en ce moment «under warning» à la Cybercrime Unit, aux Casernes centrales. L’un d’eux est Raj Moher, frère de Dhiren Moher. 

Son interpellation intervient après que son nom a été aperçu dans le groupe WhatsApp où il a participé à la conversation. 

Une inculpation provisoire de ‘breach of Icta’ (Information and Communication Technologies Act») en vertu de l'article 46 de «ICT Act» n’est pas à écarter à ce stade. Selon nos recoupements, d’autres interrogatoires sont à prévoir dans cette même affaire. 

Rappelons que Dhiren Moher, lui, a été arrêté pour ‘breach of Icta’ (Information and Communication Technologies Act») en vertu de l'article 46 de «ICT Act», pour avoir «transmitting a message likely to endanger public safety and public order». L’ancien président de l’association PILS a retrouvé la liberté après avoir fourni une caution de Rs 2 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 10 000. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !