Live News

Enquête sur des «messages à relent communal» sur WhatsApp : deux autres suspects interrogés «under warning» sous peu

Des développements sont attendus dans le cadre de l’enquête sur des «messages à relent communal» sur un groupe WhatsApp. Des messages de ce groupe WhatsApp ont fuité depuis vendredi dernier.

Après l’arrestation de Dhiren Moher, hier, jeudi 24 septembre, il nous revient que deux autres suspects seront interrogés ce vendredi «under warning» au CCID dans cette même affaire. 

Dhiren Moher, lui, a été arrêté pour «breach of Icta (Information and Communication Technologies Act»)” en vertu de l'article 46 de «ICT Act», pour avoir «transmitting a message likely to endanger public safety and public order». 

L’ancien président de l’association PILS a retrouvé la liberté après avoir fourni une caution de Rs 2 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 10 000. 

Aux enquêteurs, Dhiren Moher a déclaré : « Mo pann avoy okenn mesaz a karakter rasial ». Il a, cependant, avoué être l'un des deux administrateurs du groupe WhatsApp « Har Har », créé dans le but de promouvoir la culture hindoue, selon son avocat. Une perquisition a aussi été effectuée à son domicile à Quatre-Bornes mercredi.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !