Live News

Enquête pour blanchiment : saisie des biens de l’entourage de Peroomal Veeren

Peroomal Veeren Le caïd Peroomal Veeren.

Les biens des proches de Peroomal Veeren font l’objet d’une enquête de l’Independent Commission against Corruption (Icac). La commission anticorruption a ordonné leur saisie. Peroomal Veeren, qui purge une peine de prison, est impliqué dans l’importation des 157 kilos d’héroïne saisis début 2017.

L’équipe de Navin Beekarry a obtenu un Attachment Order, c’est-à-dire une ordonnance de saisie, pour les biens de Dharmarajen Yagambrum. Ce dernier n’est nul autre que le beau-frère du caïd Peroomal Veeren. Deux terrains, notamment à Richefonds, St-Julien et Henrietta, de même qu’une voiture de la marque Honda Fit ont été saisis. Une autre voiture de la même marque au nom de son épouse Vany Yagambrum, qui est la sœur du trafiquant, a également été saisie.

Deux terrains appartenant à Shivayam Naken Permall, un autre beau-frère de Peroomal Veeren, ont aussi été saisis : l’un de 42 m2 à Riche-Mare, Flacq et l’autre de 270 m2 à Petit-Verger, Moka. Un emplacement commercial au Flacq Shopping Mall et une voiture sont également concernés par la saisie. Kishen Gungaram, qui est un prête-nom dans cette affaire, est aussi concerné par un Attachment Order pour deux motocyclettes.

Le clan de Curly Chowrimoothoo est également concerné, notamment Jacquelin Surengon et son épouse Nooreza. Leur bateau Ty Amor, qui aurait été utilisé pendant au moins deux ans pour importer de l’héroïne de la Grande île, a été saisi. Un terrain de cinq arpents à Highlands et un autre de 413 m2 au morcellement Les Plaines de l’Hermitage appartenant à Veneeta Sawmynaden font aussi l’objet d’un Attachment Order.

Un couple de chefs d’entreprise toulousain, notamment Jonathan Simon Maurice Sicart et son épouse Carine Sicart-Callejo, sont eux aussi sous le coup des Attachment Orders concernant une Mini Cooper et un duplex avec vue sur la montagne à La Mivoie, Rivière-Noire. Jonathan Sicart et son épouse, qui sont les anciens patrons de la société de transport toulousain Callejo, sont au cœur d’une affaire judiciaire ouverte pour escroquerie et blanchiment. Jonathan Sicart aurait détourné plus de 10 millions d’euros de sa propre entreprise, les ex-transports Callejo, à Lespinasse, en revendant des camions en crédit-bail au sein de la société.

Jouer Mega Millions