Live News

Enquête judiciaire sur la mort de Soopramanien Kistnen - Vinay Appanna : «Je respecte les règles du jeu»

Vinay Appanna en cour de Moka ce mercredi. Shafeeq Eydatoulah (à dr.) de Huawei Technologies aux côtés de Me Oozeer.

L’actionnaire et directeur d’AV Techno-World Co Ltd, Vinay Appanna, a réfuté la thèse selon laquelle Soopramanien Kistnen était au courant de la forte somme d’argent son associé Deepak Bonomally et lui avaient obtenue durant le confinement. C’était mercredi devant le tribunal de Moka 

«Je n’ai rencontré Soopramanien Kistnen qu’à deux reprises. C’était en juin 2020. Je ne connais pas sa famille. Je ne sais pas ce qu’il a dit à d’autres personnes. Mes entreprises sont légitimes. Je respecte toutes les règles du jeu pour opérer mon business à Maurice/ » C’est en ces termes que Vinay Appanna s’est exprimé à la barre, le mercredi 3 mars 2021, devant le tribunal de Moka. 

C’est dans le cadre de l’enquête judiciaire instituée pour faire la lumière sur la mort de Soopramanien Kistnen. Le corps calciné de cet ex-agent du Mouvement Socialiste Militant (MSM) avait été retrouvé, le 18 octobre 2020, dans un champ de canne à Telfair, Moka.   

Roshi Bhadain, avocat de Komadha Sawmynaden (le frère de l’ancien ministre Yogida Sawmynaden) a suggéré au témoin qu’il était « l’épicentre » d’une transaction impliquant la compagnie Neeteeselec Ltd, dont la fondatrice est Neeta Nuckchedd, une hôtesse de l’air et amie d’enfance de Yogida Sawmynaden. L’entreprise avait décroché un contrat de décontamination auprès de la State Trading Corporation (STC) quelques semaines après avoir été incorporée le 14 avril 2020. « Chaque personne représente des entités différentes », a répondu Vinay Appanna. Autre point de Me Bhadain au témoin : Soopramanien Kistnen était au courant de « tout l’argent » que lui (Vinay Appanna) et Deepak Bonomally avaient perçu sur les contrats durant le confinement. « Totalement faux », a répondu l’homme d’affaires. 

Un peu plus tôt, Vinay Appanna, qui est aussi le beau-frère de l’ancien directeur de la STC, Jonathan Ramasamy, a ajouté qu’outre les deux contrats d’un montant total de Rs 77 M pour l’achat des équipements médicaux, il avait aussi obtenu un contrat du Central Electricity Board (CEB) durant le confinement. Cela, pour l’installation d’un système de prise de température pour détecter les symptômes de la Covid-19. Montant du contrat : Rs 2,5 M. 

Le témoignage de Vinay Appanna, a été interrompu plus tôt que prévu. Cela après que l’homme d’affaires a présenté des difficultés à parler. Il a indiqué souffrir de la gorge. 

La magistrate Vidya Mungroo-Jugurnauth, qui préside les travaux de l’enquête judiciaire, a alors ajourné la séance à ce jeudi 4 mars 2021. 

Rappelons que Vinay Appanna est en liberté sous caution. Cela après avoir été inculpé sous une accusation provisoire de blanchiment d’argent. Son arrestation fait suite à l’enquête de l’Independent Commission Against Corruption (Icac) sur les achats controversés d’équipements médicaux sous l’Emergency Procurement pendant la période de confinement.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !