Live News

Enquête judiciaire - Appanna : «Kistnen n’était pas au courant de mes transactions»

Vinay Appanna et son avocat, Me Seebaruth.

Vinay Appanna a été confronté à l’acte d’accusation provisoire dressé contre lui par l’Independent Commission Againt Corruption. C’était devant le tribunal de Moka, le jeudi 4 mars 2021.  

L’audition du directeur et actionnaire d'AV Techno-World Co Ltd, Vinay Appanna, s’est poursuivie, le jeudi 4 mars 2021, devant le tribunal de Moka. Cela, dans le cadre de l’enquête judiciaire sur la mort de Soopramanien Kistnen, ex-agent du MSM. 

Vinay Appanna, qui est aussi le beau-frère de l’ancien directeur de la STC, Jonathan Ramasamy, a été interrogé par Me Rouben Mooroongapillay, un des avocats de Shakuntala Kistnen. Cela sur un transfert de Rs 38 millions au compte de sa compagnie.  Il vient affirmer que Kistnen n’était au courant de ses transactions.  

Le témoin a été confronté à l’accusation provisoire de blanchiment d’argent retenue contre lui par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) contre Vinay Appanna. Me Rouben Mooroongapillay lui a demandé si l’acte d’accusation provisoire fait mention : « qu’entre les mois d'avril à juin 2020, à la Banque de Baroda, à Quatre-Bornes, Vinay Appanna, 45 ans, tout en étant concerné par la gestion d'AV Techno-World Co Ltd, en tant que directeur, fut en possession d'une somme de Rs 38 000 343 sur le compte bancaire d’AV Techno-World Co Ltd. Somme reçue de Bo-Digital et qui provient d'un crime ». 

Shailesh Seebaruth, avocat de Vinay Appanna, dira à la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnauth que son client « n’est pas en train de se cacher derrière l’Icac afin de ne pas répondre aux questions. Toutefois vu que l’enquête de l’Icac est toujours en cours, ce ne serait pas juste envers son client de le confronter à des affaires concernant cette investigation ». 

La magistrate a alors expliqué qu’il s’agissait plus d’une question d’ordre général. 

À la question de Me Morrongapillay de savoir si Soopramanien Kistnen était au courant de ses :transactions suspectes et négociations entre Bo-Digital et Yogida Sawmynaden, Vinay Appanna a déclaré qu’il « a nié toutes les accusations portées contre lui par l’Icac ». Son audition se poursuit ce vendredi 5 mars 2021. 


Pas de prête-nom 

Vinay Appanna a aussi été interrogé par Me Azam Neerooa, le représentant du Directeur des poursuites publiques (DPP). Cela sur les relations entre l’avocat Ganessen Mooneesawmy et lui. « Nous sommes parentés par alliance. J’ai épousé sa nièce », a répondu l’homme d’affaires. Il a tenu à préciser que Me Mooneesawmy « n’est pas son conseil légal, mais ses services avaient été retenus pour des travaux spécifiques pour certaines de ses compagnies ». 

Me Neerooa lui a alors demandé si « c’est à travers lui (Vinay Appanna) que Ganessen Mooneesawmy a rencontré Deepak Bonomally ». Le témoin a répondu par un « oui ». Il se trouve que Me  Mooneesawmy est aussi l’avocat de Deepak Bonomally, directeur de la compagnie Bo-Digital Ltd. Compagnie ayant décroché des contrats de plus de Rs 300 millions pour l’achat d’équipements médicaux durant le confinement. À une question de Me Mooroongapillay, Vinay Appanna a nié que Deepak Bonomally lui a servi de « prête-nom » pour qu’il décroche des contrats auprès de la STC. Cela, afin d’éviter que son lien de parenté avec l’ancien numéro 1 de l’organisme ne soit mis à l’index. Vinay Appanna a  aussi nié la suggestion qu’il « opère de la même manière que son père, Beejaye Coomar Appanna. Cela en faisant incorporer des compagnies puis, placer d’autres personnes à la tête ». Le témoin répondait alors à une question de Me Mooroongapillay.  Vinay Appanna explique que son père a été un ancien directeur du Pay Research Bureau (PRB) et a avait eu la tâche de présider le National Wage Consultative Council (NWCC). 


Ses liens sur un schéma

Vinay Appanna a été confronté à un schéma préparé par Me Roshi Bhadain, avocat de Komadha Sawmynaden. Schéma avec les noms de Yogida Sawmynaden, de Jonathan Ramasamy, du couple Ashvind Kumar et Keshwaree Poonyth, de Deepak Bonomally, de Neeta Nuckchedd, de Soopramanien Kistnen et de Vinay Appanna. Le directeur d’AV Techno-World Co Ltd a expliqué qu’il a des « relations d’affaires » avec le couple Poonyth et Deepak Bonomally. Yogida Sawmynaden est son ami d’enfance, dit-il. 


Sa dernière rencontre avec Yogida Sawmynaden

«J’ai rencontré Yogida Sawmynaden pour la dernière fois, en février 2020. Mais je ne suis pas sûr ». C’est la réponse de Vinay Appanna à une question de Me Neerooa. La magistrate Mungroo-Jugunrauth a alors demandé au témoin si c’était si dur de se souvenir de sa rencontre avec un ministre.  Il a ensuite été questionné sur ses appels passés à l’ancien ministre. Vinay Appanna a répondu qu’il faudra, pour cela, que le représentant du DPP vérifie ses relevés téléphoniques puisqu’il ne s’en souvient pas. 

La magistrate l’a invité à remettre, de sa propre initiative, ses relevés téléphoniques devant le tribunal. Le témoin a indiqué qu’il a, par confusion, remis un numéro de téléphone utilisé par sa femme aux limiers de la Major Crimes Investigation Team (MCIT). Cela puisque la carte SIM était à son nom. Il a précisé qu’il utilise une carte SIM au nom de sa belle-sœur depuis qu’il a été « diffamé dans des journaux » et qu’il craint d’être suivi. Il a d’ailleurs changé d’adresse de La Louise vers le Cyber Village d’Ébène.

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !