Live News

Enquête de l’Icac : Vijaya Sumputh face à deux accusations de conflit d’intérêts

Le procès intenté à Vijaya Sumputh a été appelé pour la première fois. C’était le jeudi 20 janvier 2022 devant la Financial Crimes Division (FCD). L’ancienne directrice du Trust Fund for Specialised Medical Care (TFSMC), qui est aussi avocate, n’était toutefois pas présente. Le procès a donc été renvoyé au 7 février 2022. 

Une liste de neuf témoins a été dressée. Arrêtée le 7 décembre 2021, Vijaya Sumputh, qui est âgée de 52 ans, a fait l’objet d’une enquête de l’Independent Commission against Corruption (Icac) sur les salaires qu’elle aurait perçus durant son passage au TFSMC. 

Après son arrestation, elle a été provisoirement inculpée de conflit d’intérêts devant le tribunal de Pamplemousses. Le même jour, elle a été remise en liberté après avoir payé une caution de Rs 40 000 et signé une reconnaissance de dettes de Rs 250 000. 

Le 9 décembre 2021, le Directeur des poursuites publiques a logé deux accusations formelles de conflit d’intérêts contre elle. Il lui est reproché d’avoir participé à une réunion du conseil d’administration du TFSMC durant laquelle le paiement d’une allocation mensuelle de Rs 45 000 a été approuvé en sa faveur. C’était le 4 mars 2015 au TFSMC, à Pamplemousses. 

Vijaya Sumputh est également accusée d’avoir, le 18 janvier 2017, participé à une autre réunion du conseil d’administration du centre durant laquelle le paiement d’une allocation mensuelle de Rs 100 000 a été approuvé en sa faveur. Quelque temps après, soit le 30 mars 2017, elle a soumis sa démission. 
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !