Live News

Énorme déploiement policier à Sainte-croix, samedi - Opération antidrogue : un policier blessé, un véhicule incendié

Grosse mobilisation policière, samedi à la rue Cocoterie, Sainte-Croix. Plusieurs unités de la police, dont la Special Supporting Unit (SSU), y ont été mandées en quatrième vitesse après une opération de l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu). Opération qui a pris des allures d’émeutes dans la localité. Les policiers ont dû utiliser des armes à feu, tirant en l’air pour disperser la foule. 

C’est vers 10 heures que l’Adsu a effectué une descente à la route Cocoterie, Sainte-Croix. Leur cible : une voiture non-occupé soupçonnée d’être impliquée dans un trafic de drogue. Selon les renseignements recueillis par l’Adsu sur le terrain, ce véhicule est utilisé par les lieutenants d’un dealer de cette localité. 

La police a eu fort à faire durant cette intervention samedi.
La police a eu fort à faire durant cette intervention samedi.

Alors que les policiers ont intercepté la voiture, des badauds qui se trouvaient sur le chemin ont tenté d’empêcher les policiers de poursuivre leur travail, soit une inspection de la voiture. La tension est montée d’un cran et la Special Support Unit (SSU) a été appelée en renfort. Une centaine d’habitants de la localité s’est alors amassée dans la rue et certains individus se sont mis à lancer des projectiles vers les policiers. Au cours de cet incident, un policier a été légèrement atteint. Les éléments de la SSU ont alors mis sur pied un bouclier humain, en vue de permettre à l’Adsu de poursuivre son travail. Entre-temps, l’accès pour entrer dans la localité a été interdit. Le quartier a été quadrillé par la police durant plus d’une heure et l’accès contrôlé.

Une petite foule s’est rassemblée à la rue Cocoterie pour voir ce qui se passait.
Une petite foule s’est rassemblée à la rue Cocoterie pour voir ce qui se passait.

De l’essence aspergée sur la voiture 

Drogue
Un colis contenant 215 grammes d’héroïne a aussi été découvert dans la boîte à gant du véhicule. La drogue se trouvait dans un sachet en plastique. La valeur marchande de ces stupéfiants est estimée à Rs 3,2 millions. L’héroïne était sous forme de granulés et de poudre.

« Bizin bril loto la », a alors lancé des badauds présents sur les lieux. De l’essence a alors été aspergé par un individu sur le véhicule, avant que celui-ci ne soit incendié. Mais les policiers sur place ont rapidement maîtrisé les flammes à l’aide d’extincteurs. À plusieurs reprises, des pétards ont été lancés vers le bouclier humain de la SSU. La situation maîtrisée, les limiers de l’Adsu ont quitté les lieux sans avoir pu procéder à l’arrestation des suspects, mais avec le véhicule ciblé. Le chauffeur du véhicule est, lui, parvenu à prendre la fuite. Au fil des minutes, certains éléments dans la foule se montraient menaçants. D’autres unités de la SSU ont dû venir prêter main forte aux forces de l’ordre présentes. Des pétards ont à nouveau été lancés sur les policiers. Ces derniers, munis de leurs boucliers, étaient prêts pour toute éventualité. 

La voiture a été placée sur un camion de la police, qui s’est dirigé vers le QG de l’Adsu, aux Casernes centrales. Si un premier constat sur les lieux n’a rien donné, l’Adsu a procédé à une inspection minutieuse de cette voiture dans l’après-midi du samedi 16 novembre. Résultat de cette fouille : des doses d’héroïne et de drogue synthétique prêtes à la distribution ont été retrouvées par les limiers de la brigade antidrogue dans le véhicule. Une femme, propriétaire de la voiture, a été interpellée. Elle a expliqué que le véhicule était en possession du suspect, soit le conducteur que l’Adsu avait surpris au volant. Celui-ci, qui a pris la fuite, est activement recherché. La dame a été autorisée à partir après ses explications.

L’exercice a également vu un véhicule de police être endommagé. Il a été la cible de plusieurs projectiles. C’est au bout d’environ deux heures que la situation est revenue à la normale. Les policiers ont alors quitté les lieux. 

L’Adsu devrait à présent compiler une liste des individus qui se sont opposés aux forces de l’ordre. Si plusieurs suspects ont déjà été identifiés, une liste a aussi été dressée en vue de procéder à des interpellations. Ces individus, au nombre d’une cinquantaine, devraient faire l’objet d’une enquête entourant une charge provisoire de « rebellion » et « obstructing police duty »...

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019