Xplik ou K

Ennuis mécaniques : un scooter neuf toujours en panne

Michel, 46 ans, dit ne pas comprendre quel genre de scooter lui a refilé un commerçant de Beau-Bassin. Son engin, supposément neuf, ne cesse de tomber en panne. Le vendeur dit qu’il a manipulé son engin.

«Les problèmes mécaniques ont commencé dès le premier jour », soutient Michel, très remonté. Quand il a rapporté la chose au commerçant, celui-ci lui aurait réclamé Rs 1 700 pour réparer la faute. Peu après, alors que Michel, accompagné de sa femme, faisait une virée, le scooter est retombé en panne en cours de route. Cette fois, le commerçant lui a déclaré qu’il n’aurait probablement pas bien fait son rodage et qu’il lui faudrait débourser entre Rs 4 000 et Rs 5  000 pour venir à bout du problème. Comme le problème persistait, Michel devait apprendre qu’il lui faudrait changer les pistons, la culasse, etc. Des dépenses qui lui reviendraient à Rs 10 000, frais de main-d’œuvre inclus.

Depuis, le client ne décolère pas. «  J’ai acheté le scooter Rs 49 000 comptant. Maintenant, je dois débourser plus de Rs 15 000 supplémentaires ? Ce n’est pas juste ! » s’insurge-t-il. Et il ajoute qu’en plus, ce n’est pas l’engin qu’il avait initialement choisi. L’autre modèle coûtait Rs 7 000 de moins, mais comme le stock était épuisé, le vendeur lui a proposé le présent modèle. Michel n’en finit pas de regretter d’avoir accepté cette proposition.

Contacté, le commerçant a donné une tout autre version à Xplik Ou K. « Le scooter que j’ai livré au client était en parfait état. Il s’est permis de manipuler le système mécanique. Je crois savoir qu’il a fait appel à un professionnel pour démonter l’engin. Il n’aurait pas dû le faire, car il bénéficiait de deux ans de garantie. C’est lui qui est responsable de ce qui lui arrive », a-t-il soutenu.