Live News

Enlevé, séquestré, puis agressé - La victime : «J’ai cru mourir entre leurs mains»

Dinesh Kumar Baboolall et Chrisseven Appadoo lors de leur comparution en cour vendredi.

Vinay (prénom fictif), 27 ans, ne pensait plus revoir ses proches. Dans la nuit de mercredi à jeudi, le jeune homme a été enlevé, séquestré, agressé, puis dépouillé par six individus, alors qu’il se trouvait sur la route à Forbach. Il a pu reconnaître un de ses agresseurs qui l’avait laissé partir. Jeudi matin, l’anti Robbery Squad de la Northern Division a arrêté les six suspects, dont deux sont mineurs. 

Jusqu’à présent, Vinay soutient qu’il ne connaît pas la raison de son enlèvement et de son agression. Le jeune homme, qui exerce comme chauffeur, est sorti de son domicile à Petit-Raffray pour se rendre à un hôtel de Trou-aux-Biches récupérer des travailleurs. Sur une route à Forbach, il a vu arriver un véhicule en sens inverse. « C’était un 2x4. Il appartient à un habitant de Fond-du-Sac. Le conducteur m’a flashé et en arrivant plus près, il m’a foncé dessus. J’ai serré sur ma gauche et suis parvenu à passer. J’ai cru que la personne était sous l’influence de l’alcool », explique le chauffeur. 

Après avoir poursuivi sa route sur quelques mètres, il s’est arrêté. « Je suis descendu pour voir si mon van n’avait pas été touché. Au même moment, j’ai vu le véhicule qui revenait vers moi. Je suis remonté dans le van, sentant le danger », raconte-t-il. Mais cette fois-ci, il n’a pas eu le temps de fuir. « Le 2x4 m’a barré la route. Six hommes en sont sortis. Ils étaient armés de sabre, de gourdins et de câbles. Ils s’étaient masqué le visage », raconte-t-il. 

L’un des suspects l’a frappé avec un gourdin sur la main et l’a forcé à descendre du van. « Ils m’ont ensuite mis à l’arrière du van. Cinq d’entre eux sont entrés avec moi. Ils ont démarré, suivis du 2x4 », se souvient Vinay. « Zot inn pran enn royar pou bat mwa, ek zot inn amen mwa dan enn bwa dan Forbach mem », ajoute-t-il. « Mo ti panse ki zame mo pou retourn lakaz. Monn panse mo pou mor laba mem. Monn dir zot pran van la ale », relate-t-il.

Ils ont enlevé l’appareil de sonorisation du van. La victime leur a demandé des explications. « Dimoun inn pey mwa pou bat twa ! » lui a rétorqué un de ses agresseurs. Instruction avait été donnée de prendre tout ce qu’il y avait dans le van et d’y mettre le feu. « Zot pe rod bril masin la. Lerla monn al rekonet enn ladan, ki apel Baboolall. Linn dir banla pa bizin met dife, les mwa ale. » Avant de laisser leur victime à son sort, ils ont fait main basse sur l’appareil et les accessoires pour la sonorisation, le tout estimé à Rs 96 000. « Si to dir lapolis, to pou gagn sirpriz, zot inn dir mwa kan zot pe ale », se souvient Vinay. Il s’est alors rendu directement au poste de police de Plaine-des-Papayes. 

Jeudi matin, l’anti Robbery Squad, menée par le sergent Kookoor, a procédé à l’arrestation des six suspects. Il s’agit de Dinesh Kumar Baboolall, 22 ans, présumé cerveau dans cette affaire, d’Umesh Kumar Baboolall, de Yogesh Poorun, 18 ans, Chrisseven Aryven Appadoo, 21 ans, et de deux mineurs, tous des habitants de Fond-du-Sac. Dinesh Kumar Baboolall a reconnu avoir pris à partie la victime et soutient qu’il était venu récupérer l’appareil de sonorisation du van qui lui appartiendrait. Les suspects ont comparu en cour de Pamplemousses vendredi sous une charge provisoire de vol avec violence. Ils ont obtenu la liberté conditionnelle. Une partie du butin emporté dans le van a pu être récupéré.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !