Live News

Enfants-mules interceptés à l’aéroport SSRN en 2019 : leur mère obtient la liberté provisoire devant la BRC

La drogue saisie dans les bagages des enfants. En médaillon, Marie Christina Wendy Josique Leonce.

Marie Christina Wendy Josique Leonce avait été interceptée, en mai 2019, en venant récupérer ses deux enfants à l’aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam (SSR), Plaisance. Ces petits rentraient au pays après un séjour en France. De la drogue avait été découverte dans leurs bagages. La Bail and Remand Court (BRC) a accordé la liberté provisoire à leur mère. 

Marie Christina Wendy Josique Leonce, 37 ans, fait face à une accusation provisoire de trafic de drogue avec circonstances aggravantes devant le tribunal de Mahébourg. Cette mère de famille a, par le biais de son homme de loi, formulé une motion devant la Bail and Remand Court (BRC) pour obtenir sa remise en liberté sous caution. La police avait objecté à sa demande, arguant qu’elle pourrait s’enfuir ou récidiverait. 

La magistrate Deepa Bismohun n’a pas retenu les objections de la police et a accordé la liberté provisoire à Marie Christina Wendy Josique Leonce. Celle-ci devra s’acquitter de deux cautions de Rs 150 000 chacune par chèque et devra aussi signer un engagement de dette d’un montant de Rs 3 millions. La mère de famille devra se présenter au poste de police le plus proche de son domicile tous les jours et ne devra en aucun cas avoir contact avec ses deux enfants mineurs. La prévenue devra réclamer l’autorisation d’un tribunal, si elle souhaite rencontrer ses enfants. 

Cette affaire avait défrayé la chronique en mai 2019. Deux enfants, âgés de 9 et 6 ans avaient été interpellés, le 11 mai 2019, à leur arrivée à Maurice à l’aéroport international SSR, Plaisance. Ces enfants voyageaient seuls à bord d’un avion en provenance de Paris. Suite à un exercice de vérification des leurs bagages, 2 310 plaquettes de Subutex et 178 plaquettes de Tramadol avaient été découverts. 

L’inspecteur Soobareddy, enquêteur dans cette affaire, avait été appelé à la barre dans le cadre des débats entourant la motion de remise en liberté de la mère. Il a expliqué que la police avait découvert la drogue dans des jouets qui avaient été placés dans les bagages des enfants. Ces derniers avaient été interrogés suite à la saisie de la drogue. L’aîné a répliqué que c’est leur grand-mère, qui réside en France, qui aurait placé ces drogues dans leurs bagages pour remettre à leur mère. La valeur de la drogue est estimée à Rs 5,5 millions.

Marie Christina Wendy Josique Leonce avait été interpellée par les limiers de la brigade antidrogue quand elle s’est pointée avec son fils aîné, un dénommé Brian Nigel Mohabeer, à l’aéroport international pour récupérer les deux enfants. 

D’autre part, l’inspecteur Soobareddy a expliqué que Marie Christina Wendy Josique Leonce a de la famille en France et à l’Ile de La Réunion. Ce qui indique qu’elle pourrait quitter le pays. D’autant plus que désormais c’est un proche qui détient la garde de ses enfants. 

Selon le haut gradé, la mère a été incriminée par ses deux enfants et, vu leur proximité, ce serait facile pour elle de les influencer. Il a soutenu que l’enquête est en cours et que la police doit consigner les dépositions des autres personnes dans cette affaire. L’enquêteur a aussi déclaré que Marie Christina Wendy Josique Leonce a nié l’accusation de trafic de drogue suite à son arrestation.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !