Actualités

Énergies renouvelables : 170 mégawatts d’énergie verte sur le réseau d’ici 2020

ceb

Le Central Electricity Board (CEB) veut accroître la part d’énergies renouvelables sur le réseau. Cependant, l’organisme doit vite passer à la vitesse supérieure, car le gouvernement dispose de moins de six ans pour atteindre l’objectif des 35 % qu’il s’est fixé.

Plusieurs projets sont en cours par des promoteurs et le CEB se démène pour accommoder ces fournisseurs sur le réseau.

Outre les promoteurs, les particuliers et les entreprises bénéficiant du plan Home Solar contribueront grandement à ce réseau. C’est du moins ce que nous confie Chavan Dabeedin, directeur de la distribution et du transport au CEB. Il explique que la contribution des énergies renouvelables sur le réseau tourne autour de 77 mW. Avec les autres projets, le CEB espère accueillir 100mW de plus sur un réseau, dont la part moyenne des énergies renouvelables se situe dans une fourchette entre 18% et 20%.

Or, le CEB ne peut plus se fier à l’hydroélectrique. « Il n’y a plus de site propice ni de projet d’hydroélectrique à Maurice », soutient Chavan Dabeedin. Maurice a donc atteint son pic en matière d’hydro énergie. Les techniciens se tournent à présent vers la photovoltaïque et l’éolienne. Comme le souligne le directeur de la distribution au CEB, le pays possède suffisamment de terrains non fertiles pour accommoder ces centrales. Le CEB dispose de six ans seulement pour atteindre 35% de part d’énergies renouvelables.
Quant à l’énergie des vagues, il faudra attendre que ce type d’énergie fasse ses preuves tant au niveau de fiabilité qu’au niveau financier.

Cependant, en accommodant autant d’énergie intermittente sur le réseau, le CEB s’expose à un problème de fiabilité. D’où l’installation d’un système informatisé sur le réseau pour prévenir et contrôler les intermittences.  Dans un premier temps, le CEB augmente la capacité de ses trois centrales tournant au fioul : St-Louis, Fort Victoria et Fort George.

PMU

Ensuite, il est passé à la phase de correction des fréquences. Par exemple, lorsque la puissance d’une ferme photovoltaïque baisse à cause du mauvais temps, les centrales conventionnelles pousseront plus de puissance pour corriger le manque. Ce procédé est informatisé grâce à la PMU (phasor measurement unit) qui a été installée dans cinq zones à Maurice et au AGC (automatic generation control). La PMU, qui fonctionne à travers un système de GPS, est placée sur les lignes. Elle a pour but de prévoir les intermittences et envoyer un diagnostic continuel au CEB. Lorsque l’appareil détecte une baisse de puissance, un signal est envoyé vers l’AGC. Lequel a pour mission d’augmenter le temps de réaction des moteurs du CEB qui compensent la chute de puissance dans le but de garantir une fourniture constante.

Ensuite viennent les batteries. Le CEB a installé 4 mW de batteries : 2 mW à Amaury et 2 mW à Henrietta. La semaine dernière, les procédures d’appel d’offres ont été fermées pour l’installation de batteries pouvant stocker une capacité de 14 mW additionnels. Le but étant de stocker l’énergie produite par les fermes et les unités photovoltaïques. Ceci dans l’optique de diminuer la dépendance sur les énergies fossiles, même pendant la nuit.

Liste des projets à venir

Selon la planification du CEB ajouté aux projets existants, ces installations devraient pousser la contribution de l’énergie renouvelable à 170 mW.

  • Ferme éolienne de Plaine-Sophie : 29,4 mW – prévue pour avant fin 2019
  • Ferme photovoltaïque de Henrietta : 17,554 mW – autorisée à opérer en février 2019
  • Ferme photovoltaïque de Petite-Rivière – 4,992 mW – prévue pour juillet 2019
  • D’ici 2022, 10 000 individus bénéficieront chacun d’un kit d’un kilowatt (kW) de photovoltaïque dans le cadre du projet Home Solar du CEB.
  • À la fin de 2019, 2000 PME seront dotées de kits photovoltaïques d’une capacité de 2 kW chacune.
  • CEB Green Energy installera une ferme solaire à Henrietta : la phase 1 sera d’une capacité de 2 mW et la phase 2 sera d’une capacité de 10 mW prévue pour août 2019.
  • Les Small Scale Distributed Generations (SSDG) contribueront à hauteur de 5 mW.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective