Actualités

Énergie renouvelable : Maurice veut construire des parcs éoliens en mer

parcs éoliens Le gouvernement veut devenir une économie à faible émission de carbone, cadrant avec le développement durable.

Après les parcs éoliens sur terre, Maurice compte maintenant venir avec des parcs sur mer. Dans ce sens, une ‘Expression of Interest’ vient d’être lancée par le Mauritius Research Council.

Le pays vise grand et à long terme. Après la construction d’un parc éolien à Bras-d’Eau, Maurice veut exploiter l’énergie éolienne sur mer. Le projet est primordial, car le pays est dépendant de l’importation de l’huile lourde et le charbon pour ses besoins énergétiques, et le gouvernement veut devenir une économie à faible émission de carbone, cadrant avec le développement durable.

D’ailleurs, conformément à la politique du gouvernement, le Mauritius Research Council (MRC) vient de lancer une ‘Expression of Interest’ pour le développement des parcs éoliens en mer pour Maurice. L’organisme est à la recherche des compagnies ayant une expérience passée dans le développement de parcs éoliens en mer. Les consultants doivent posséder une vaste expérience dans la collecte de données sur les sites, la conduite des processus de délivrance des permis, la préparation des documents d’appel d’offres pour l’acquisition d’éoliennes en mer et la prestation de services de supervision de projets similaires.

Des sites comme Flic-en-Flac et Mahébourg ont été identifiés par le MRC. Flic-en-Flac a été choisi, car il existe une forte demande en électricité dans cette région puis en raison du South-East Trade Wind. Mais grâce à la position géographique de Maurice, une ferme éolienne peut être construite n’importe où. Des parcs éoliens sur mer peuvent même être construits à Rodrigues. En outre, le gouvernement s’est engagé à faire de l’économie océanique une industrie importante pour soutenir sa diversification économique, la création d’emplois et de richesses.

Le gouvernement s’est fixé pour objectif d’accroître la production d’électricité à partir de sources d’énergie renouvelables à 35 % d’ici 2025. La Mauritius Renewable Energy Agency (MARENA) a été créée pour faciliter la mise en œuvre des projets. Avec un total de 2,3 millions de kilomètres de zone économique exclusive, le pays est géographiquement bien placé pour exploiter l’énergie éolienne en mer. Cet atout peut largement contribuer à la sécurité énergétique du pays et aider à dépasser l’objectif escompté de 35 % de la production d’électricité à partir de sources d’énergie renouvelables.

Maurice a déjà un parc éolien sur terre, à Bras-d’Eau. Ce projet a nécessité une année de travail et des investissements de Rs 700 millions. Les 11 éoliennes qui composent ce parc et qui font 65 mètres de hauteur  sont alignées à une distance de 130 mètres. La capacité de production totale de cette ferme sera de 9,35 MW et 16,3 millions de KWh annuellement. Ainsi, 10 000 foyers seront approvisionnés grâce à cette centrale.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !