Actualités

Énergie renouvelable : la DBM souhaite produire de l’électricité

La Development Bank of Mauritius.

La Development Bank of Mauritius (DBM) veut entrer dans la course à l’énergie solaire. L’institution financière envisage d’utiliser son riche portefeuille foncier pour l’installation de panneaux photovoltaïques pour une production estimée provisoirement à 5 ou 6 MW. 

L’installation de batteries de stockage par le Central Electricity Board (CEB) à Henrietta permettra au réseau d’accueillir un volume additionnel important d’énergies renouvelables intermittentes.

Le directeur de la DBM, Lobin Unmole, explique que le projet en est encore aux étapes initiales, à savoir au stade de la réflexion. « Nous envisageons de nous lancer dans l’énergie verte, mais au préalable, il nous faudra trouver un consultant pour une étude détaillée », explique-t-il. L’idée, à ce stade, est d’exploiter le patrimoine foncier de la banque de manière efficace. « Nous possédons 1,6 million de pieds carrés de bâtiments industriels, souligne le directeur, nous nous sommes demandés si cela ne valait pas la peine d’exploiter cette superficie inutilisée sur les toits ? »

L’argument de la DBM est que les plus gros producteurs d’énergie solaire à ce jour ont implanté leurs panneaux à même le sol. « Nous manquons déjà de terres cultivables, explique Lobin Unmole, c’est une autre option à envisager. » Avec la surface de 1,6 million de pieds carrés, les premières prévisions indiquent une capacité de 5 à 6 MW. Un projet qui ne devrait pas se concrétiser avant l’année prochaine. 

En parallèle, la communauté des petits planteurs de canne cherche également une méthode de financement pour réaliser leurs ambitions de production d’électricité à travers la biomasse. Cela pourrait les aider à augmenter leurs flux de revenus. Toutefois, aucune proposition concrète n’a été soumise à ce stade. Le directeur se dit prêt à se pencher sur la proposition une fois en présence d’une requête concrète pour un plan de financement.