Actualités

Énergie : installer plus de 449 000 compteurs intelligents en six ans

CEB

Seuls 4,3% des compteurs sont « smart ». Le Central Electricity Board (CEB) vise à changer la totalité des compteurs d’ici 2025. Ces installations connectées sont à l’essai pour recevoir d’autres applications et la plateforme hébergeant le système sera agrandi.

Chavan Dabideen, directeur de la distribution et du transport au CEB nous confie que le pays compte environ 20 000 compteurs intelligents. Pour le moment, seuls les centres commerciaux, usines, hôtels, et autres grands consommateurs, sont dotés de ces compteurs. Ces types de consommateurs représentent 52% des revenus du CEB. Toutefois, ils ne représentent que 4,3% des consommateurs du CEB car l’organisme compte 469 000 abonnés. Cette mesure avait débuté en 2012 comme moyen d’éliminer les fraudes. Cependant, le coût de ces installations ne nous a pas été communiqué.

Les nouvelles résidences, les petites et moyennes entreprises et les smart cities seront obligatoirement dotés de « smart meters ». Ce sera la norme pour les nouveaux abonnés.

Ces compteurs permettent une lecture à distance de la consommation de chaque abonné. Nul besoin de déployer des « meter readers » sur le terrain. D’ailleurs, Chavan Dabideen rassure que cette mesure ne mette, en aucune façon, les emplois des lecteurs en danger. Le CEB peut aussi détecter des fraudes en cas de branchements excessifs, comme par exemple des abonnés qui alimentent leurs voisins contre paiement. Dans le passé cette pratique a été courante. Maintenant, le compteur peut détecter des branchements d’appareils additionnels. En cas de non-paiement, le CEB peut couper l’alimentation à distance et la rétablir sans avoir à déployer une équipe.

D’ailleurs, le CEB ira plus loin en lançant une application mobile pour ses clients. Avec le compteur connecté, les clients pourront suivre la tendance de leurs factures et du volume de leurs consommations sur plusieurs mois. De plus, ils pourront payer leurs factures intégralement ou partiellement et connaître leurs soldes.

Pour pouvoir héberger un tel système (qui suit et examine la connexion de chaque abonné en temps réel), il faut améliorer la capacité de l’Advance Metering Infrastructure (AMI). Pour le moment, le système gère
20 000 abonnés avec une marge de gestion additionnelle de 25 000 abonnés. Toutefois, Chavan Dabideen souligne que l’AMI sera agrandi et amélioré de sorte à accommoder plus de 469 000 abonnés.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !