Live News

En vue de prévenir la propagation du variant Omicron : le flexitime et le roster désormais une realité

Afin de diminuer les attroupements, le ‘flexitime’ est déjà en application au sein de plusieurs ministères, de même que le ‘roster’. Cela, afin de réduire la propagation du nouveau variant de la Covid-19, l’Omicron.

Il y a en ce moment deux groupes qui se relaient au sein de la Fonction publique. Le premier prend le travail à 8 h 30 pour terminer à 14 h 30, et le second à 10 h 30 pour finir à 16 h 30. C’est le National High Level Committee qui a pris cette décision.

Au niveau du ministère de la Fonction publique, on indique que les chefs des ministères et départements devront trouver une formule afin d’étendre cette mesure. Mais toujours est-il que certains sont plus flexibles en ce moment et cela ne leur pose pas de problème si des fonctionnaires arrivent au bureau à 8 h 30. « Ils ne prennent pas leur pause-déjeuner. Du coup, ils peuvent partir chez eux comme préconisé, c’est-à-dire à 14 h 30 », indique un cadre du ministère.

En ce qui concerne le système de ‘roster ’, c’est uniquement le ‘work from home’ qui est concerné. Auparavant, ceux qui pouvaient travailler de chez eux, le faisaient les jours où ils devaient bosser. Mais maintenant, ce n’est plus le cas. Ils doivent venir au bureau au moins deux fois par semaine, afin que les autres officiers puissent travailler de chez eux. C’est désormais la nouvelle normalité au sein de la Fonction publique. Le Secretary for Public Service au ministère de tutelle, Bojrazsingh Boyramboli, suit de près la mise en œuvre du programme de travail à domicile, mais également le ‘flexitime’.

Nouveaux horaires 

Le président de la State and Other Employees Federation, Radhakrishna Sadien, fait, lui, comprendre que le ‘flexitime’ n’est pas quelque chose de nouveau au sein de la Fonction publique. Selon lui, le Pay Research Bureau (PRB) fait déjà mention de cela, mais il n’était pas pris en considération comme il le fallait. En effet, si un fonctionnaire était en retard, c’est son congé qui était supprimé. « Ce sont les horaires qui sont nouveaux. Mais il faut se rendre compte que tous les secteurs ne sont pas les mêmes. Il n’y a pas école en ce moment et il y a beaucoup de femmes qui travaillent au sein de la Fonction publique. Il faut trouver un équilibre entre le travail et la vie familiale », lance-t-il. Ce dernier déplore le fait qu’il n’y ait pas eu de discussions avant de venir avec cette mesure.

Avec ces nouveaux horaires, c’est un fait que les fonctionnaires ne vont travailler que pendant six heures en une journée au lieu de sept heures. Face à cela, Radhakrishna Sadien indique que, dans un contexte difficile, il faut faire des concessions. « Il y a un prix à payer, car on ne peut pas demander aux gens de sortir de chez eux tôt le matin et de rentrer chez eux tard. Il est important de prendre en considération la sécurité des employés », fait-il comprendre.

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !