Live News

En situation irrégulière : deux ‘guérisseurs’ indiens déportés

Le jeu du pandit et de son épouse n'a pas duré longtemps.

Vous êtes malheureux, stressé et votre vie ne se résume qu'à des problèmes ? L'adresse pour trouver des remèdes à votre situation de détresse pour des habitants du Sud était Gébert Road, Rose-Belle. Deux ‘longanistes’ indiens vous y attendaient jusqu’à ce qu’ils soient déportés manu militari.

À cet endroit précis, un couple venant de l'État de Bangalore en Inde avait élu domicile dans une maison de ce village du Sud de l'île. Le pandit V., qui se vante d'être un spécialiste en tous types de prières, l'a aménagé spécialement pour accueillir ceux qui sont victimes d’un mauvais sort et autres négativités. 

D'emblée, le pandit V. rassure : « Je peux vous aider». Le prix des consultations commence à partir de Rs  6 000 ainsi que Rs 200 pour les frais de rendez-vous. 

C'est le 6 février dernier, pour la seconde fois, que le pandit V., 30 ans, accompagné de son épouse âgée elle de 27 ans, a posé ses valises à Plaisance. Le séjour du couple était d'une durée de 15 jours seulement. 

Une fois à Maurice, ce couple a fourni son adresse locale dans le village de Sébastopol. Mais passé la date du 21 février dernier, le couple est resté au pays sans informer les autorités pour une demande d'extension de séjour. Le couple est alors en infraction avec le cadre légal du pays et se retrouve en situation irrégulière. Entre-temps, les agents de la Field Intelligence Unit du Sud, menés par le sergent Plaiche, obtiennent des informations sur des pratiques douteuses par un prêtre dans une maison à la rue Gébert dans le Sud.  Afin de confirmer leurs informations, des agents infiltrés sont requis. Ils obtiennent un rendez-vous avec le pandit et confirment ses pratiques.  Des pièces de cette maison ont été aménagées spécialement en vue de ressembler à un lieu de rites religieux. Le pandit V., qui exerce aussi comme guérisseur, affirme être porteur de solutions pour ceux qui se retrouvent face à des problèmes.  Afin de mieux appâter des clients, le pandit V. se vante d'être l’un des meilleurs dans son  domaine. 

C'est ainsi qu'en milieu de semaine, l'escouade du sergent Plaiche a décidé de mettre un terme aux activités du pandit.

Soumis à un interrogatoire, le pandit a affirmé qu'une partie de l'argent obtenu a déjà été transférée en Inde.

Le couple a été déporté mercredi soir pour la Grande-Péninsule. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019