Faits Divers

En route pour les achats de Noël : un couple fauché à moto, l’épouse succombe

Louis Dalais Louis Dalais a été blessé dans cet accident qui aurait pu lui être fatal aussi.

Sadhowtee Dalais, 62 ans, surnommée Mala, est la 141e victime de la route depuis janvier. Cette habitante de l’Escalier était à motocyclette avec son époux Louis Kay Dalais, 64 ans, lorsque leur engin a été percuté par une voiture, à quelques mètres de la foire de Rivière-des-Anguilles, samedi après-midi. Le chauffeur de 20 ans a été traduit devant la justice dimanche.

C’est un Noël tragique pour Louis Kay Dalais, 64 ans. Son épouse Sadhowtee (62 ans) et lui se préparaient pour la fête de la Nativité. « Nous sommes sortis pour effectuer des achats pour Noël. Mon épouse s’occupait de la décoration », indique Louis, blessé dans l’accident.

Le couple a pris la route vers 13 h 30 samedi, pour gagner la foire de Rivière-des-Anguilles. « Nous avions l’habitude d’y faire nos courses. J’ai mis mon clignotant pour indiquer que je tournais sur ma droite, pour me diriger vers la foire, quelques mètres plus loin », dit-il. Le sexagénaire était loin de se douter que cette manœuvre serait fatale.

Percutés de l’arrière

Sadhowtee Dalais n’a pas survecu à ses blessures.
Sadhowtee Dalais n’a pas survecu à ses blessures.

« En un éclair, une voiture nous a percutés de l’arrière », indique Louis encore sous le choc. Le couple a été projeté sur l’asphalte. « Ma femme m’a demandé si tout était correct pour moi, avant qu’elle ne perde connaissance », racontre le mari.

La police de La localité a accouru sur place. Mala était grièvement blessée, son époux n’a été atteint qu’au pied. Les victimes ont été conduites à l’hôpital de Souillac, avant d’être transférées à l’hôpital Jawaharlal Nehru, Rose-Belle. Le conducteur, un habitant de l’Escalier de 20 ans, a été soumis à un alcotest, qui s’est avéré négatif.

L’époux ne peut chasser les derniers instants vécus avec celle qui a partagé sa vie, durant une trentaine d’années. « À l’hôpital, on nous a séparés. Je l’ai entendu se plaindre de douleurs pendant une demi-heure.

Puis plus rien. Je me suis vite douté qu’elle ne survivrait pas. Le médecin m’a déclaré que son état était critique ». Louis Kay Dalais a été admis en salle.

Fracture du crâne

Au bout de deux heures, la terrible nouvelle est tombée. « On est venu m’annoncer que Mala n’avait pas survécu ». L’autopsie pratiquée par le Dr Maxwell Monvoisin, médecin légiste, a attribué son décès à une fracture du crâne. Le jeune chauffeur a été conduit en cellule policière. Dimanche, il a comparu devant la Bail and Remand Court pour être inculpé d’homicide involontaire.

Rue SSRN, à l’Escalier, la joie et les réjouissances ont laissé place à la douleur. Louis est sorti de l’hôpital afin d’assister aux funérailles de son épouse. Il porte une minerve au cou et a été blessé au genou et au pied droit. « Nous étions mariés depuis plus de 30 ans. Mala était une épouse merveilleuse. Nous avons un jardin, c’est elle qui s’en occupait », lâche Louis Kay Dalais. « Dès que les funérailles seront terminées, je dois retourner à l’hôpital », ajoute-t-il, la voix nouée par le chagrin.

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !