Faits Divers

En prison pour importation de drogue : Wang Min Yung conteste la confiscation de ses biens

Wang Wen Teh Wang Min Yung Wang Wen Teh Wang Min Yung dit attendre son appel devant le Judicial Committee du conseil privé.

Le détenu Wang Wen Teh Wang Min Yung, qui purge une peine de 28 ans de prison, invite la Cour suprême à rejeter une requête de la Financial Intelligence Unit. Celle-ci veut confisquer ses biens. 

La demande de la Financial Intelligence Unit (FIU) pour confisquer les biens de l’homme d’affaires Wang Wen Teh Wang Min Yung, a été entendue, le15 juillet. C’était en Cour suprême, devant le chef juge Eddy Balancy. La FIU, représentée par Me Jean Christophe Ohsan Bellepeau, avoué, demande un ordre de la Cour suprême, en vue de confisquer les biens de cet homme d’affaires. Il est question d’un terrain, d’une voiture et d’un laptop, le tout évalué à Rs 16,6 millions. L’homme d’affaires a retenu les services de l’avoué Pazhany Rengasamy.

Wang Wen Teh Wang Min Yung a été condamné le 6 octobre 2017, devant la cour d’assises, à vingt-huit ans de prison. Il avait été arrêté dans un hôtel à Bagatelle, lors d’une livraison de drogue surveillée par la police. 

L’opération de la brigade antidrogue faisait suite à la découverte 278 g d’héroïne, dans les bagages de Frédéric Philippe Fernandez-Gimenez, un Français vivant à Madagascar. Ce dernier a été arrêté, le 12 février 2013, à l’aéroport international de Plaisance, en provenance de Madagascar. La drogue était d’une valeur marchande de Rs 4 millions. Wang Wen Teh Wang Min Yung a fait appel contre sa condamnation. Celui-ci a été rejeté par la Cour suprême le 3 octobre 2018. 

D’emblée, la FIU a présenté, le 15 juillet 2019, un affidavit juré par Dharmendranath Domun, constable affecté à l’Asset Recovery Investigation Division. C’est en réponse à celui juré précédemment par Wang Wen Teh Wang Min Yung. La motion a été reportée au 19 août 2019.

Permission spéciale

Le constable Dharmendranath Domun avance dans son affidavit qu’un inspecteur de police s’est rendu à la prison de Beau-Bassin pour consigner une déclaration du détenu Wang Wen Teh Wang Min Yung dans le cadre de cette affaire, mais que ce dernier a refusé.

Il aurait seulement indiqué dans une déclaration qu’il autorisait sa femme à garder une Nissan Skyline et une Toyota Estima. Le détenu aurait ensuite déclaré qu’il ferait une déclaration en présence de son avocat. Toutefois lors d’autres visites de l’inspecteur en prison, il aurait refusé de donner de déposition. 

Concernant l’appel interjeté par le prisonnier contre sa condamnation, le constable est d’avis que la FIU est autorisée à aller de l’avant avec sa demande de confiscation en attendant. Il ajoute que le temps est un facteur clef dans cette affaire, car les biens saisis perdent de la valeur avec le temps. 

Wang Wen Teh Wang Min Yung a avancé, pour sa part, dans un affidavit juré, le 14 juin 2019, qu’il a interjeté appel du jugement de la Cour d’assises et que celui-ci « n’a pas été entendu sur le fond ».

Il fait valoir qu’après que la Cour suprême eut rejeté de « manière sommaire » son appel le 3 octobre 2018, « sans même l’avoir entendu », il a présenté un recours spécial au comité judiciaire du conseil privé. Cette permission spéciale de faire appel lui a été accordée le 29 avril 2019. Il ajoute que la FIU a « omis de divulguer » à la cour ces faits pertinents. 

« Il n’est pas exact de dire que j’ai été interrogé à plusieurs reprises et que j’ai toujours refusé de faire une déclaration à l’Asset Recovery Division. En fait, l’inspecteur (…) est venu me voir au sujet de l’identité de mon avocat et m’a ensuite informé qu’il reviendrait, ce qu’il n’a jamais fait », soutient le détenu dans le document. 

Il ajoute que la présente demande de la FIU est « prématurée », vu que l’enquête de cette unité est « incomplète ». Il invite la Cour suprême à rejeter la demande de la FIU. Il avance que le Conseil privé peut toujours annuler sa condamnation.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective