Live News

En pleine conversation téléphonique avec son épouse : un policier tire un coup de feu 

La police de Moka a ouvert une enquête

Un policier a avoué avoir tiré un coup de feu avec son arme de service dans un accès de colère alors qu'il était en pleine conversation téléphonique avec son épouse. C'est du moins ce qu'il a déclaré lors de son interrogatoire au poste de police de Moka le lundi 20 mai. 

Le constable, qui compte 18 ans de service, échangeait quelques mots avec son épouse. La conversation, dit-il, tournait autour des problèmes conjugaux auxquels ils font face actuellement. Il dit avoit commis cet acte pour effrayer son épouse.

Le policier n'a pas donné plus de détails sur cet incident, affirmant que «mo la tete fatiue,  mo pou donne mo lenket apre».

C'est un autre constable qui faisait la sentinelle au siège de la commission anticorruption [Icac] à Réduit lundi qui a découvert qu'il manquait une balle dans le revolver que lui avait remis son collègue (celui qui a tiré un coup de feu) lorsqu'il l'avait relayé. Son collègue devait lui dire : «Aster la mo pe remarque». 

Le constable a été ensuite interrogé par des policiers de Moka et c'est lors de son interrogatoire qu'il a avoué avoir tiré un coup de feu. La pièce où il était affecté dans l'enceinte de l'Icac a été ensuite passée au crible. Aucune trace de balle n'y a été découverte. 

Le constable a été examiné par un psychologue et un médecin de la police. L'enquête suit son cours.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !