Live News

En marge des prochaines élections : gouvernement et opposition déjà sur le terrain pour les municipales

Le président du MSM, Joe Lesjongard, animant une réunion en région urbaine.

Que ce soit dans le camp du gouvernement ou encore celui de l’opposition, des stratégies sont amorcées en vue des prochaines élections municipales. Le gouvernement met en place un système de communication pour rencontrer les mandants en faisant des régionales, alors que du côté de l’opposition, des comités sont institués.

La machinerie gouvernementale est en marche en marge des prochaines élections municipales. Au bâtiment du Sun Trust, on indique que des équipes seront bientôt constituées. Le maître mot du parti au pouvoir, c’est de bien faire passer les messages du Premier ministre dans les quatre coins des municipalités, affirme-t-on dans les milieux concernés. « Il faut qu’on communique assez souvent avec les citadins, afin qu’ils sachent la vision du gouvernement pour eux. C’est la raison pour laquelle il y a des régionales », fait comprendre un membre. Ce dernier explique que pas plus tard que le 13 octobre dernier, le président du Mouvement socialiste militant (MSM), Joe Lesjongard, a animé un régional avec Oliver Thomas, qui est de plus en plus présent au sein de la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill.

Le président du Mouvement militant mauricien, Reza Uteem, explique qu’un groupe a été formé au sein de chaque municipalité. « Je suis responsable de Port-Louis, Deven Nagalingum de Beau-Bassin/Rose-Hill, Xavier-Luc Duval de Quatre-Bornes, et Roshi Bhadain de Curepipe », dit-il. Ce dernier affirme qu’en ce moment, un état des lieux se fait sur les municipalités. « Par la suite, un rapport sera rédigé et sera soumis. Après, il y aura un autre comité qui sera présidé par Nando Bodha, qui va plancher sur le programme », souligne-t-il.

Ingérence 

Le député mauve soutient qu’il y aura l’institution d’un autre comité qui va œuvrer sur les changements qui seront apportés au sein de la Local Government Act. « Ces derniers temps, on a noté une ingérence du ministère des Collectivités locales dans les activités. On vient de voir ce qui s’est passé au sein du conseil de district de Grand-Port. Du coup, il est temps de revoir certains aspects de la loi. Il faut que les mairies et les conseils de district aient leur démocratie comme auparavant », soupire-t-il.

En ce qui concerne la liste des candidats et le nombre qui sera octroyé à chaque parti, cela n’a pas encore été discuté, fait-il savoir. « Mais bien sûr que dans chaque ville, il y a déjà plusieurs candidats potentiels qui sont déjà sur le terrain. Valeur du jour, la priorité, c’est le programme que l’entente de l’Espoir compte présenter. Il y aura des projets communs, mais certains seront aussi spécifiques », avance-t-il.

Du côté du Parti travailliste (PTr), son président, Patrick Assirvaden, indique qu’il y a un comité qui est en train de se focaliser sur les municipalités. « Il y a des rencontres toutes les semaines afin de faire un constat. Les députés sont en train de labourer le terrain en compagnie des citadins. Il y a un travail de concertation qui se fait », indique-t-il. Il ajoute que les rouges sont en train de peaufiner une liste potentielle des candidats qui vont briguer les prochaines municipales.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !