Live News

[En images] 63 ans après le dernier train à Maurice, le Metro Express enfin une réalité !

Le tant attendu Metro Express augure aujourd’hui une nouvelle ère dans le système du transport en commun à Maurice. 63 ans après le dernier train dans l'île, le Metro Express est enfin sur les rails.

Ce dimanche 22 décembre, peu avant 10 heures. Le moment tant attendu est enfin arrivé. Le Metro Express a été officiellement lancé, ce matin, à la gare Rose-Hill. L’effervescence était à son comble. Tickets en main, des Mauriciens, grands et petits, se sont massés à la station de Rose-Hill pour participer au trajet inaugural devant plus précisément à la place Margéot.

Le lancement a eu lieu avec la participation du Premier ministre adjoint, Ivan Collendavelloo et le ministre du Transport et du Light Rail, Alan Ganoo sans oublier Das Mootanah, le CEO du Metro Express Limited ainsi que d’autres personnalités.

« C’est un rêve qui date depuis 32 ans », souligne Alan Ganoo

«Le projet du Metro Express est l’aboutissement de la vision de sir Anerood Jugnauth (SAJ), l’aboutissement du ‘hard-work’, d'assiduité et des capacités du Premier ministre, Pravind Jugnauth. C’est un rêve qui date depuis 32 ans qui est devenu réalité. En vérité, en 1987, SAJ avait évoqué le Metro Leger quand il était Premier ministre. Ce rêve a été réalisé grâce à l’assistance de l’Inde», a déclaré Alan Ganoo, lors de son discours.

Des critiques

Cependant, ce projet a été aussi très critiqué par de nombreuses personnes et des politiciens surtout en raison des inconvénients causés lors des travaux. Le Premier ministre adjoint, Ivan Collendavelloo, a donné la réplique à ces personnes ce dimanche en affirmant que tout développement apporte son lot d'inconvénients.

C’est le conglomérat indien, Larsen and Toubro, qui a obtenu le contrat du projet dont le coût est estimé à Rs 18,8 milliards. L'Inde a accordé à Maurice une assistance financière à hauteur de Rs 9,9 milliards.

45 mètres de long et 2 mètres 65 de large

Construit en Espagne, le Metro Express, à l’air conditionné, peut accueillir jusqu'à 307 passagers (229 debout et 78 assis) dans les sept wagons qui pourront embarquer et débarquer à travers les cinq portes à double battants s’ouvrant et se refermant automatiquement.

Mesurant 45 mètres de long et 2 mètres 65 de large, le Metro Express peut parcourir le trajet Rose-Hill/Port-Louis, long de 13 km, en 19 minutes. Ce trajet comprend sept stations : Rose-Hill, Vandermeersch, Beau-Bassin, Barkly, Coromandel, St-Louis et Port-Louis Victoria. À la fin du projet, il y aura 19 stations. Le Metro Express peut circuler à une vitesse maximale de 75 km/h.

«Free Passenger Service»

Des milliers de Mauriciens ont déjà leurs billets en main. Ils pourront voyager gratuitement dans le métro. Ce service est disponible du 22 décembre 2019 au 5 janvier 2020. L’exercice de distribution de tickets gratuits du Metro Express a démarré le 18 décembre dernier dans les cinq municipalités et sept conseils de district du pays. Et, l’exercice de distribution est en cours. A samedi 21 décembre, quelque 125 000 tickets ont été déjà distribués.

Il y a aussi un quota, soit deux tickets par passager, afin de donner la chance à tous d’en profiter. La distribution de tickets gratuits a débuté le mercredi 18 décembre.

Au total, 432 000 tickets gratuits seront distribués.

Une fois payant, le prix du ticket du métro sera aligné sur le prix du ticket d’autobus. Quant au prix des tickets des ‘Feeder Buses’, il sera décidé par le ‘Fare Review Committee’.

Le «Free Passenger Service» coûte Rs 1,2 million par jour à l’État. Le gouvernement devra donc débourser Rs 16,8 millions pour les 14 jours de gratuité.

« Feeder buses »

Notons que les ‘Feeder Buses’ ne seront pas disponibles pendant le ‘Free Passenger Service’. Ils le seront après le 5 janvier 2020. À savoir que, durant les deux premiers mois, ces ‘Feeder Buses’ seront gratuits.

La seconde phase du projet, qui comprend le trajet Curepipe/Port-Louis, sera complétée en 2021. Selon Das Mootanah, les travaux devront débuter d’ici la semaine prochaine. Les passagers pourront voyager de Quatre-Bornes à Port-Louis d'ici fin décembre 2020 et de Curepipe/Port-Louis en septembre 2021, a annoncé le CEO du MEL.

Le prix du ticket (Curepipe-Port-Louis) sera, dans un premier temps, fixé à Rs 37, soit le même montant du prix du ticket de bus actuel.

En attendant la fin des travaux de la seconde phase, on peut déjà entendre siffler le train...

Voici quelques images : (Photos : Rajenee Panchoo)

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !