Live News

En début de semaine : trois autres firmes liées à Maigrot sous administration judiciaire

Tex Knits

Trois autres entreprises de Bernard Maigrot ont été mises sous administration judiciaire le mardi 9 juillet 2019. Il s’agit de Cannelle Properties Ltd, Royal Park Resorts Ltd et Société du Versant Ltd. Toutes sont domiciliées à Sibotie House, à Pailles.

C’est la firme d’experts-comptables Ernst & Young qui a été nommée administratrice de ces trois sociétés. Ces compagnie sont liées à la faillite du projet Royal Park, dont la compagnie propriétaire, Royal Park Balaclava Ltd, avait déposé son bilan le 9 février dernier avec des dettes de Rs 755 027 099.

Société du Versant, une des trois entreprises sous administration judiciaire, a été incorporée le 15 mars 2012. Elle compte comme unique actionnaire un proche de l’homme d’affaires. Si à sa création la firme proposait d’investir Rs 40 millions et visait un chiffre d’affaires de Rs 100 millions, la réalité est tout autre. Pour l’année financière 2016-17, elle affichait des pertes de Rs 32,6 millions et de Rs 25,7 millions l’année d’avant. Société du Versant devait construire 25 Townhouses et un Club House sur 3,47 arpents dans le domaine Royal Park.

La deuxième entreprise, Royal Park Resorts, a comme actionnaire majoritaire Bernard Maigrot, à travers la société Sandova et la société Bali, deux des quatre firmes propriétaires de la compagnie. Royal Park Resorts est propriétaire du R. Beach Club, un restaurant-bar branché situé sur les Pas géométriques de Mont-Choisy.  Cannelle Properties, la troisième compagnie, a pour unique actionnaire un autre proche de Bernard Maigrot. Incorporée le 14 mars 2012, elle devait développer 20 appartements et 10 Penthouses à Royal Park. Ici, l’investissement proposé à la création était de Rs 40 millions pour un chiffre d’affaires projeté de Rs 100 millions. Au lieu de cela, Cannelle Properties a essuyé des pertes : Rs 7,6 millions pour l’année financière 2016-17 et Rs 42,7 millions pour l’exercice de l’année précédente.

Les trois firmes mises sous administration judiciaire mardi s’ajoutent à la liste de plus en plus longue des entreprises du giron de l’homme d’affaires à se trouver en grande difficulté. Cela porte à sept le nombre de sociétés liées à Bernard Maigrot qui sont en difficulté depuis le début de l’année.  Tex Services Ltd et Tex Washing Ltd ont déjà été mises sous administration judiciaire. Tex Knits, qui emploie 150 personnes, n’a pas pu verser les salaires de juin. Elle risque donc une mise sous administration judiciaire.

Tex Knits : les Mauriciens redéployés, Rs 20 000 de provisions aux Bangladais

Les quelque 68 Mauriciens, qui ont travaillé pour l’usine Tex Knits pourraient être redéployés vers d’autres compagnies. Comme cela a été le cas pour 72 Bangladais. Ils ont d’ailleurs été informés, par le biais d’une correspondance jeudi, qu’ils ne sont pas obligés de se rendre sur leur lieu de travail en raison d’un manque d’eau potable.

Selon des renseignements, la direction de l’usine a procédé à l’achat de nourriture d’un montant de Rs 20 000. Ces provisions ont été remises, jeudi matin, aux travailleurs bangladais. « Nous tentons de redéployer non seulement les travailleurs étrangers mais également les Mauriciens vers d’autres compagnies de textile. Des pourparlers sont en cours et nous bénéficions du coup de main du ministère du Travail », a déclaré Bhavish Ramdhony, Senior Manager du département ‘Recovery and Restructuring’ d’Ébène. Il est un des représentants de Tex Knits.

Pour rappel, la situation avait pris une autre tournure mercredi matin au siège du ministère du Travail, à Victoria House, à Port-Louis. Réclamant le versement de leurs salaires de juin, des employés de l’usine ont porté plainte contre leur patron, Bernard Maigrot.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !