Faits Divers

En Cour suprême : une grand-mère obtient la garde exclusive de sa petite-fille

Cour suprême

La mère ne s’est jamais intéressée à sa fille, alors que le père ne peut en prendre la responsabilité, ayant pris de l’emploi à l’étranger. Le juge Patrick Kam Sing a ainsi agréé à la demande d’une grand-mère qui réclamait la garde de sa petite-fille, âgée de 10 ans. La petite est l’enfant de son fils.

Le fils a soutenu, dans un affidavit, qu’ils vivent tous les trois (lui, sa mère et sa fille) sous le même toit. Sa compagne a, elle, quitté le toit conjugal. Il a obtenu la garde de sa fille le 27 novembre 2012, alors que la mère n’a jamais montré un intérêt pour son enfant. Elle n’est jamais venue lui rendre visite.  Le père explique qu’il a dû se rendre en France pour travailler et subvenir aux besoins de sa fille. Il déclare qu’il est actuellement en Suisse et qu’il n’y a personne pour prendre soin de sa fille. D’où la demande de la grand-mère pour la garde.  Le père ajoute qu’il n’a aucune objection à ce que la cour lui retire l’autorité parentale provisoirement et que ce soit la grand-mère qui obtienne la garde exclusive de l’enfant. Il dit aussi n’avoir aucune objection à ce que sa fille voyage en compagnie de sa grand-mère à l’étranger.

La grand-mère a également été entendue lors de ce procès. Elle a soutenu qu’elle jouit d’une bonne santé et qu’elle peut prendre soin de sa petite-fille. Elle a déclaré que c’est son époux et elle-même qui s’acquittent des frais de scolarité et des dépenses médicales de leur petite-fille. Après avoir écouté les différents témoignages, le juge Patrick Kam Sing a accordé la garde exclusive de la fillette de 10 ans à sa grand-mère.  

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !