Live News

En Cour suprême : L’avocat de Pravind Jugnauth demande un ajournement de trois mois

C’est le 26 septembre 2022, à 14 heures, que le Premier ministre (PM), Pravind Jugnauth, fera part de sa décision. Cela, concernant sa motion en Cour suprême pour contester la Private Prosecution déposée contre lui par Suren Dayal devant le tribunal de district de Port-Louis. 

À l’appel de la motion du PM devant la Senior Puisne Judge (SPJ), Nirmala Devat, et des juges Iqbal Maghooa et Carol Green Jokhoo, la représentante du Directeur des poursuites publiques (DPP), Me Razia Bibi Jannoo-Jaunbocus, Senior Assistant DPP, a confirmé que ladite Private Prosecution devant le tribunal de district de Port-Louis, a été stoppée le 17 juin 2022, sur ordre du DPP. 

Me Désiré Basset, Senior Counsel et principal avocat du PM, a demandé un renvoi de trois mois au panel de juges. Cela, afin de faire connaître sa position suite à l’arrêt de la Private Prosecution. Me Désiré Basset explique avoir pris connaissance d’une déclaration d’un des avocats de Suren Dayal, à l’effet que l’arrêt de la Private Prosecution n’était pas la « fin de cette affaire et qu’il contemple une révision judiciaire de la décision du DPP ».

Me Roshi Bhadain, un des avocats de Suren Dayal, a, pour sa part, souligné qu’on ne sait pas pour l’heure ce que le DPP va décider sur le fond de cette affaire de fausses déclarations sur les dépenses lors des élections générales. 
La SPJ Nirmala Devat a alors expliqué aux parties que « d’ici le 26 septembre, on devrait être plus informé sur la position des parties respectives ».

Rappelons que sur la base des documents, dits « Kistnen Papers », Suren Dayal, candidat battu aux législatives de 2019, accuse le PM d’avoir fait une fausse déclaration sur ses dépenses électorales lors des législatives du 7 novembre 2019.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !