Live News

En cour intermédiaire : un procès formel logé contre le patron de Xindix Nite Club

Sharris Nath Sumputh Sharris Nath Sumputh a été arrêté en septembre 2018.

Sharris Nath Sumputh et sa petite amie Emilie Karen Kolandavaloochetty sont poursuivis devant la cour intermédiaire pour possession de haschich et de LSD en vue d’en revendre. Deux accusations formelles ont été portées contre le couple.

Le ministère public a instruit, le 4 juillet 2019, un procès formel contre Sharris Nath Sumputh, 41 ans et directeur de la compagnie Illusion Disco Ltd, et sa petite amie Emilie Karen Kolandavaloochetty, 25 ans, assistante directrice de la discothèque Xindix Nite Club.

Le propriétaire de Xindix Nite Club, Sharris Nath Sumputh, a été arrêté le 4 septembre 2018 à la suite d’une perquisition effectuée par les officiers de la brigade antidrogue à son domicile à Curepipe. 6,7 grammes de haschisch et 42,8 grammes de LSD avaient été retrouvés lors de la fouille. Les deux conjoints sont actuellement en détention préventive. Le haschisch était dissimulé dans un cylindre en métal tandis que le LSD était dans des sachets en aluminium.

Sharris Nath Sumputh et sa petite amie répondent de deux accusations formelles de possession de drogue avec l’intention d’en vendre (drug dealing). Cinq témoins sont assignés dans ce procès qui sera appelé sur la forme le 23 juillet 2019.

Le 30 mai 2019, la Bail and Remand Court (BRC) a refusé d’accorder la remise en liberté sous caution à Sharris Nath Sumputh. La police y avait objecté avançant que le prévenu risque de s’enfuir ou encore de récidiver s’il est relâché.

Cependant, la BRC a imposé un ultimatum aux autorités. Elle a ainsi ordonné à ce que le prévenu soit remis en liberté sous caution automatiquement si aucune accusation formelle n’est logée contre lui au 29 août 2019.

La BRC a même énoncé les conditions de sa remise en liberté à cette date. Soit une caution de Rs 300 000 et qu’il signe une reconnaissance de dette de Rs 500 000. Le patron de Xindix devrait aussi se rapporter au poste de police le plus proche de son domicile tous les jours.

La Cour suprême saisie

La police a affirmé que la valeur de la drogue saisie au domicile du patron de Xindix Nite Club est estimée à Rs 662 000. Sharris Nath Sumputh avait initialement admis, au moment de son interrogatoire sur les lieux, que la drogue lui appartenait. Il était toutefois revenu sur ses dires par la suite et a déclaré que la drogue appartient à sa copine qui était également présente lors de la fouille.

Sharris Nath Sumputh n’est pas à sa première arrestation. Il avait déjà été interpellé en février 2018 pour possession de cinq grammes de haschisch ainsi que des comprimés de Tramadol, entre autres. Une somme de Rs 150 000 avait également été saisie. Dans le cadre de cette affaire, il avait obtenu la liberté conditionnelle après avoir passé huit jours en détention policière.

Quant à sa copine, Emilie Karen Kolandavaloochetty, aussi en détention, elle a présenté une motion en Cour suprême pour retrouver la liberté sous caution. La motion a été appelée le lundi 8 juillet 2019. La demande de la prévenue est dirigée contre le magistrat de la BRC.

Elle était représentée par Me Narendra Appa Jala, Senior Attorney. La Principal State Attorney, Daneesha Dabeesing-Ramlugan, qui représentait la BRC, a invité la partie plaignante à présenter une demande de remise en liberté sous caution devant la cour intermédiaire puisque le procès formel y est déjà logé. L’affaire a été renvoyée au 15 juillet 2019. Cela pour que l’avoué d’Emilie Karen Kolandavaloochetty, puisse décider de la marche à suivre.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective