Faits Divers

En cour intermédiaire : un homme jugé coupable d’avoir causé la mort de deux personnes dans un accident

Muhammad Zuhayr Abdool Rahim Khodabuccus L’accusé était au volant d’un van quand il a heurté une moto.

Le jugement intervient plus de quatre ans après les faits. Muhammad Zuhayr Abdool Rahim Khodabuccus, âgé de 32 ans, a été reconnu coupable en cour intermédiaire d’homicide involontaire par imprudence. Il était au volant d’un van quand il a percuté une moto. Deux personnes ont trouvé la mort lors de ce drame survenu le 31 décembre 2014 à Triolet.

L’accusé, domicilié à Vallée Pitot, avait plaidé non coupable sous une accusation d’homicide involontaire par imprudence devant la cour intermédiaire. Il a été jugé coupable, le 19 février 2019, du délit par la magistrate Darshana Gayan. Deux personnes avaient péri lors de ce drame survenu le 31 décembre 2014 à Triolet. Didier Hans Laurent Villars (23 ans) et Jean Richnel Adrien (20 ans) étaient à moto quand ils ont été heurtés de plein fouet par le van conduit par l’accusé. Ce dernier était âgé de 27 ans au moment des faits.

À l’appel du procès, le mercredi 17 avril 2019, l’accusé a affirmé qu’il est très affecté par ce drame. Il avait été appelé à la barre dans le cadre des plaidoiries avant l’énoncé de le verdict. Il a également fait ressortir qu’il avait, lui aussi, subi des blessures lors de cet accident et qu’il a toujours des séquelles. Il a présenté des excuses et a imploré la clémence de la cour. Il sera fixé sur son sort le 7 mai 2019.

Dans ses dépositions à la police, Muhammad Zuhayr Abdool Rahim Khodabuccus avait nié les accusations retenues à son égard. En cour, il a expliqué que le jour fatidique, il roulait à une vitesse de 50 km/h et qu’il n’y avait pas de réverbère. Il a aussi affirmé qu’il était autorisé à doubler sur cette route.

Impact violent

L’accusé a déclaré qu’il avait regardé à l’extérieur pour voir s’il n’y avait pas de véhicules venant en sens inverse. Ne voyant aucun phare, il a déclenché son clignotant dans le but de doubler une voiture qui roulait devant lui. Toutefois, alors qu’il était arrivé à hauteur de la voiture devant lui, une motocyclette est apparue soudainement devant, sans aucun phare et le motocycliste ne portait pas de gilet fluorescent.

Muhammad Zuhayr Abdool Rahim Khodabuccus a expliqué que sa première réaction était de dévier sur sa gauche et d’éviter la voiture qu’il allait doubler. C’est alors que l’accident s’est produit et la moto a heurté le côté droit de son véhicule.

L’accusé a expliqué que son van a été endommagé à la suite de la collision et que sa jambe droite a été fracturée. Ce qui explique pourquoi il n’a pu appliquer les freins. La voiture s’est immobilisée lorsque que son ami, qui était assis sur le siège passager, a tiré le frein à main.

C’est Didier Hans Laurent Villars qui pilotait la moto au moment de l’accident, alors que Jean Richnel Adrien était le passager. Tous deux ont été projetés à plusieurs mètres sur l’asphalte suite à l’accident. Le premier nommé est décédé des suites d’un « shock due to multiple injuries ». L’autre est mort des suites d’un « haemorrhagic shock due to pelvic injuries ». Dans son jugement, la magistrate a fait ressortir que les multiples blessures subies par les victimes démontrent que la collision était d’une rare violence.

Lors de l’énoncé de son jugement, la magistrate a relevé qu’il y a plusieurs contradictions dans les versions de l’accusé à la police et en cour. L’accusé avait lui-même déclaré qu’il pouvait voir à 10 mètres avec ses phares. La cour a statué que ce dernier aurait dû voir les autres usagers de la route s’il avait bien regardé son chemin. Il aurait dû ainsi voir la moto bien avant que celle-ci ne vienne devant lui. Ce qui indique qu’il a été imprudent.

Se référant aux explications de l’accusé quant aux raisons pour lesquelles il n’a pu freiner après l’impact, la cour note qu’il n’a pas expliqué pourquoi il n’a pas freiné avant la collision. Ce qui aurait été une réaction normale d’un chauffeur avisé.

La cour a ainsi conclu que Muhammad Zuhayr Abdool Rahim Khodabuccus conduisait de manière imprudente et, de ce fait,il a causé l’accident où deux personnes ont péri. La sentence sera prononcée ultérieurement.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more