Faits Divers

En cour intermédiaire : trois ans de prison à l’oncle pour avoir agressé au sabre son neveu

Cour Intermediare

Un homme de 34 ans, domicilié à Pailles, a été condamné, le 17 septembre 2019, à trois ans de prison devant la cour intermédiaire. Il a été jugé coupable, par la magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing, de coups et blessures ayant causé une incapacité de travail pendant vingt jours. Cette agression s’était produite, le 19 novembre 2017, à Pailles. La victime, dans cette affaire, n’est autre que le neveu de l’accusé, âgé alors de 17 ans.

La police lui reprochait d’avoir infligé des coups de sabre à son neveu. Lors de son procès, l’accusé avait plaidé coupable.

Il ressort que le jour du délit, le neveu était en compagnie d’un ami. Ce qui n’a pas plu à l’accusé, qui est son oncle. Une discussion a éclaté entre les deux. C’est alors que l’accusé a saisi un sabre et a infligé des blessures à son neveu. Celui-ci a reçu plusieurs coups au dos, à son bras gauche et à ses doigts. Le neveu a pu s’échapper des griffes de son oncle et a trouvé refuge au poste de police de Pailles où il a porté plainte contre ce dernier. Ensuite, il a été conduit à l’hôpital Jeetoo, Port-Louis pour faire soigner ses blessures.

« Un danger réel et une menace pour la société »

Toutefois, dans sa déclaration à la police, l’oncle a nié avoir agressé son neveu avec un sabre. Il s’était défendu en expliquant que ce dernier s’est blessé en se mêlant à une dispute. Et il a soutenu que c’était son neveu qui était en possession du sabre.

En dépit qu’il ait réfuté les faits, il a plaidé coupable en cour et s’est repenti en soutenant qu’il regrette son acte. À l’énoncé de son verdict, la magistrate Meenakshi Gayan Jaulimsing note que l’accusé a un long casier judiciaire avec huit antécédents de vol incluant des vols avec violence et vols à main armée. Outre, il détient aussi des condamnations pour agression.

Selon la magistrate, le casier judiciaire de l’accusé démontre que ce dernier a une tendance de commettre des délits avec des actes de violence. Pour elle, l’accusé représente un danger réel et une menace pour la société. Pour ces raisons, elle est d’avis qu’une peine sévère est justifiée dans son cas. Elle a alors condamné l’accusé à purger une peine de trois ans de prison.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation