Faits Divers

En cour intermédiaire : prison pour avoir dissimulé du cannabis dans ses tresses

L’accusé s’était rendu au poste de police pour faire une déclaration contre sa belle-sœur.

Il croyait qu’en utilisant ses tresses comme cachette il n’allait pas se faire prendre. Or, cette astuce lui a valu la prison. Nicola Cathan, 34 ans, a été condamné à deux ans de prison par la cour intermédiaire pour possession de graines de cannabis pour la culture.

Alors qu’il consignait une déclaration au poste de police à la suite d’une dispute avec sa belle-sœur, il a été coffré pour délit de drogue après que la police ait découvert du cannabis dans ses tresses.

Ce maçon s’était rendu au poste de police de Rose- Belle, le 25 avril 2017, pour consigner une déposition contre sa belle-sœur avec laquelle il avait eu une dispute un peu plus tôt. Au cours de la procédure, le constable chargé de prendre sa déclaration devait remarquer un objet qui brillait dans ses tresses.

Les policiers ont alors effectué une fouille corporelle de l’accusé et ont découvert 620 graines de cannabis pesant au total 7,25 grammes. La drogue était enveloppée dans cinq sachets en plastique transparent.

Interrogé sur la présence de cette drogue dans ses cheveux, Nicola Cathan devait expliquer qu’il avait ramassé ces sachets, la veille, alors qu’il revenait du travail. Il dit être au courant que l’endroit où il avait ramassé ces sachets est fréquenté par des fumeurs de cannabis. Et que peut-être ces sachets contiendraient du cannabis. De ce fait, il a dissimulé le colis dans ses tresses, car il y avait du monde dans les alentours.

Poursuivant son récit aux enquêteurs, Nicola Cathan soutient avoir eu une altercation avec sa belle-sœur quand il est rentré chez lui. Cela l’a perturbé à tel point qu’il a oublié le colis dans ses tresses. Il s’est ainsi rendu au poste de police pour porter plainte contre sa belle-sœur avec du cannabis dans les cheveux. L’accusé a nié que ces graines de cannabis étaient destinées à la culture. Il a souligné que s’il avait su le contenu réel des sachets au moment où il les a ramassés, il les aurait jetés. La valeur de la drogue est estimée à Rs 62 000.

Lors de son procès, Nicola Cathan avait plaidé coupable pour possession de graines de cannabis pour la culture. Il avait présenté des excuses et réclamé la clémence de la cour.

Dans son jugement, la magistrate Adeelah Hamuth dit avoir pris en considération le fait que Nicola Cathan n’est pas à son premier délit. Il a été condamné quatre fois pour délit de drogue, de juillet 2005 à septembre 2007. La magistrate conclut qu’une peine de prison est amplement justifiée dans le cas de Nicola Cathan.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !