Actualités

En cour intermédiaire : le SAMU à la rescousse de Prakash Boolell

Prakash Boolell Prakash Boolell est accusé d’escroquerie.

Le procès intenté à l’ancien avocat Prakash Boolell en cour intermédiaire pour escroquerie alléguée a dû être reporté, le jeudi 11 avril 2019. Cela à la demande du prévenu qui s’est dit souffrant. Il est apparu en cour mal en point et a eu recours au Service d’aide médicale urgente (SAMU) pour des soins.

Les magistrats Niroshini Ramsoondar et Raj Seebaluck ont été informés au préalable par le personnel du SAMU de leur intention d’emmener le prévenu. Le procès a été ainsi renvoyé au 9 mai 2019. Le jeudi 11 avril 2019, les plaidoiries de  Prakash Boolell étaient attendues. Cela après que la poursuite, représentée par Me Denis Mootoo, Senior Assistant Director of Public Prosecution ait fait son réquisitoire,

Selon l’acte d’accusation, Prakash Boolell aurait fait croire à un de ses clients, en lui remettant une fausse ébauche portant l’entête de la Cour suprême, qu’une banque aurait décidé de lui verser des dommages de Rs 12,7 millions à la suite d’un procès en réclamation qu’il avait logé contre cette institution bancaire. Le client lui aurait alors remis Rs 130 000 en croyant que cette somme servirait à régler les frais de justice du procès en réclamation.

Le plaignant dans l’affaire, Mujmil Dookhy, avait relaté lors de sa déposition en cour qu’il avait eu des démêlés avec la banque après une demande d’emprunt. Il avait alors entamé des poursuites. Il avance qu’il a retenu les services de Prakash Boolell alors avocat. Celui-ci, selon le plaignant, lui a dit qu’il était en négociations avec la banque et que tout était réglé. Prakash Boolell a plaidé non coupable dans l’affaire. Il assure sa propre défense.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more