Faits Divers

En cour intermédiaire : deux ans à l’ombre pour Rs 46 000 de drogue synthétique

L’Adsu soupçonne les Rs 81 500 provenir de la vente de la drogue.

Devin Ridge Bhookhun, un habitant de Cité Borstal, à Grande-Rivière Nord-Ouest, a été condamné à purger deux ans de prison par la cour intermédiaire. De plus, il devra s’acquitter d’une amende de Rs 30 000. Âgé de 26 ans, il a été jugé coupable de possession de 9,63 grammes de drogue synthétique avec l’intention d’en vendre. Délit commis le 7 décembre 2018. La drogue était d’une valeur marchande de Rs 46 000. 

Le verdict a été prononcé  jeudi par le magistrat Pranay Sewpal. L’accusé avait plaidé coupable sous une accusation de « possession of synthetic cannabinoids for the purpose of distribution ». Il a présenté des excuses et a déclaré regretter son geste. Il est marié et père d’un enfant. 

Le sergent Dinesh Balgobin, affecté à l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu), a témoigné dans l’affaire de la somme Rs 85 100 saisie par la police dans une armoire chez l’accusé. Le policier déclare que la brigade antidrogue soupçonne que l’argent, qui était « dissimulé » dans le meuble, provenait de la vente de la drogue. D’autant que, selon le policier, la somme était en petites coupures. Il y avait parmi : 316 billets de Rs 100 et 62 billets de Rs 200. 

Jeux de hasard

Dans sa déclaration à la police, Devin Ridge Bhookun a nié les faits. Il a soutenu qu’une partie de l’argent « est son épargne », mais il n’a pas indiqué combien il avait économisé.

 Il a ajouté qu’une autre partie de l’argent saisi avait été « obtenue grâce aux gains sur des jeux de hasard ». Il a toutefois déclaré ne pas avoir de reçus pour étayer ses dires. Le sergent de police a, pour sa part, soutenu que l’accusé avait déclaré au moment de la perquisition : « Pas met sa kasse la dan case la missie ». 

La cour a ordonné la saisie de l’argent du fait que l’accusé a failli à « justifier de manière plausible » la somme saisie à sa résidence. Le magistrat a pris en considération que Devin Ridge Bhookun est à sa première condamnation en justice.  Le tribunal a ordonné que les 385 jours passés en détention préventive soient déduits de sa peine.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !