Faits Divers

En appel : la vendeuse fera 120 heures de travaux pour escroquerie

Une femme reconnue coupable d’escroquerie devra effectuer 120 heures de travaux communautaires en cour d’appel.

La dame a écopé en cour intermédiaire de six mois de prison en février 2017 pour deux délits commis en mai 2012. Estimant la sentence excessive, la dame avait fait appel. Son avocat, Me Sanjeev Teeluckdharry, avait plaidé que sa cliente avait changé et travaillait désormais et qu’elle est mère de deux enfants. La somme impliquée dans les deux délits est de Rs 3 500.

Les juges David Chan Kan Cheong et Bobby Madhub ont ainsi ordonné, le 26 juillet 2018, une enquête sociale pour voir si l’accusée s’était reformée depuis 2012. Après avoir obtenu deux rapports de l’Acting Senior Probation Officer en date du 6 septembre 2018 et 30 octobre 2018, les juges ont commué, le mardi 6 novembre, la peine de prison de la vendeuse en 120 heures de travaux communautaires. Elle commencera ces travaux le 3 décembre 2018 au tribunal de Bambous, les lundis et vendredis de 11hoo à 15h00.