Economie

Emploi - Construction : des centaines de postes à pourvoir

Construction La durée des contrats d’embauche dépendra de la société qui recrute et de la nature des postes.

Il ne devrait pas avoir de chômeur dans la construction en 2019 ! La raison : le secteur est en pleine ébullition, c’est ce qu’indiquent les opérateurs du domaine. Par conséquent, les pourvoyeurs d’emplois sont nombreux, avec des centaines de postes à la clé.

Pour Nilesh Chungia, le co-directeur de C&M Construction Co Ltd, « il y a divers projets qui sont en développement sur l’île ». Ce dernier fait ressortir que les investisseurs étrangers sont nombreux, avec des projets de villas et de bungalows, entre autres. Sonalall Soobiraj, co-directeur de la compagnie Sonalall & Sons building Contractor Ltd, qui travaille principalement pour des projets gouvernementaux, le MITD et les municipalités, atteste aussi du nombre grandissant de projets dans le pays. Lauriane Pallany, group head of human resource au sein d’Evaco Group, indique pour sa part, que le groupe a plusieurs projets d’envergure pour 2019 et les prochaines années. En effet, Evaco Group a enrichi son palmarès de divers projets dont les complexes résidentiels Oasis, Athéna, Clos du Littoral et a récemment dévoilé Secret Private Villa Resort, un concept d’hôtellerie de luxe. « Pour réaliser ses projets, Evaco Group souhaite renforcer ses équipes pour pouvoir répondre aux exigences de la clientèle », souligne Lauriane Pallany. EvacoGroup dispose de plus de 400 postes vacants.

Pour Evaco group, l’exercice de recrutement s’étalera sur plusieurs mois. « Compte tenu de la diversité des postes et des exigences du groupe, il est plus avantageux pour nous de prendre de l’avance sur cet exercice », explique Lauriane Pallany. Quant aux autres compagnies, le processus de recrutement a lieu en ce moment. La durée des contrats d’embauche dépendra de la société qui recrute et de la nature des postes. Les salaires dépendront de l’expérience et des qualifications.

Difficulté d’embaucher la main-d’œuvre mauricienne

Malgré une grande proposition d’emploi, les opérateurs du secteur sont unanimes à dire que la main-d’œuvre mauricienne devient de plus en plus difficile à trouver. Najeeb Gokhool, directeur de la compagnie Gokhool Engineering and Construction Co Limited, fait valoir que pour contrer ce manque de main-d’œuvre, sa société a recours aux Bangladais ou  Indiens. « Je pense faire des démarches pour embaucher d’autres travailleurs étrangers », dit-il. D’autres opérateurs, tels qu’Éric Panechou de Bati Confort Design Ltd, font le même constat. Soit, il est difficile de trouver des travailleurs qualifiés, ou alors, ils font face à des travailleurs irréguliers. Sans vraiment pouvoir justifier la cause, les opérateurs soulignent que ce facteur est problématique.

Ces compagnies qui recrutent

Compagnies Postes proposés
FairStone Ltd, filiale de Evaco Group 400 postes : maçons polyvalents et 100 postes pour les métiers de charpentier et d’installateur des meubles.
C&M Construction Co Ltd Une centaine de postes disponibles : maçons, ouvriers, charpentiers, ferrailleur, entre autres.
Bati Confort Design Ltd Une trentaine de postes vacants : maçons, plaquistes, ébénistes, menuisiers, électriciens.
Gokhool Engineering and Construction Co Limited Cinq mains-d’œuvre, deux opérateurs bob cat.
Sonalall & Sons building Contractor Ltd 10 maçons grade un, 15 ‘manœuvre’ maçons, 10 charpentiers et un site agent. 
Sotravic Ltée Une dizaine de ‘manœuvre’, et de cleaners (dans le tout-à-l’égout)