Live News

Émouvantes funérailles de Hugues Rivet - Son fils Lucas (19 ans) : « C’est à toi papa que je veux ressembler … »

Hugues Rivet

Bouleversant hommage à Hugues Rivet, pour ses funérailles mardi 9 février à l’église Sainte-Hélène, à Curepipe. On garde particulièrement en mémoire la déclaration déchirante de son fils Lucas.

Tristesse et affliction lors des obsèques d’Hugues Rivet, brutalement arraché à la vie à 45 ans par un accident avec un autobus, lors d’un Ironman au Morne le 7 février. La cérémonie funèbre s’est déroulée à l’église Sainte-Hélène, à Curepipe, mardi 9 février.

À « L’Hebdo/Le Dimanche », une vidéo de ces émouvantes funérailles a été remise. Hugues Rivet était aimé et apprécié des siens comme de ceux qui l’ont côtoyé.

Mais le témoignage le plus déchirant a été celui de son fils Lucas (19 ans). Dans sa lettre lue par son cousin Jérémie, le jeune homme confie ne pas arriver à avoir une image claire de ce qu’il ressent depuis que son père a quitté ce monde. « Je sais à quel point tu m’as aimé, soutenu et inspiré. Tu m’as appris à aimer la vie de plus en plus chaque jour. Je n’ai pas les mots pour dire combien tu comptais à mes yeux. Tu as été un homme juste, bon, inspirant, aimant, puissant, drôle et végane. C’est à toi, papa, que je veux ressembler quand je serai un homme… Un homme de valeur, de courage, de persévérance, de loyauté et d’humilité… Je te remercie d’avoir fondé avec maman cette famille si spéciale. Moi et Mahé, nous avons eu la chance de vous avoir face aux épreuves de la vie… », a-t-il écrit.

Autre témoignage qui marque, celui de la sœur d’Hugues Rivet, Émilie. Dans son hommage, elle a relaté que la semaine précédant l’accident fatal, la famille s’était réunie pour les 70 ans de sa maman. « Hugues a pu lui dire combien il était heureux d’avoir de tels parents », dit-elle. Et Émilie Rivet d’ajouter que même si Hugues et elle se disputaient beaucoup, comme c’est le cas dans toutes les fratries, son frère était aimant et attentif. « Petits, on aimait chanter cette chanson Together we are a family. Oui, mon frérot, Together We are a family. Autant tu n’étais pas démonstratif dans ton affection, tu l’étais dans ta générosité et par ta présence dans tous les moments importants. Dans ton dernier message, tu me disais que tu admirais mon courage d’aller jusqu’au bout des choses et que j’étais une vraie battante. Ce que je ne t’ai pas dit, c’est que c’était toi, mon inspiration. Merci pour avoir été le frère que tu as été … », a-t-elle soutenu.

Quant à Jean-Marc, le grand-frère d’Hugues Rivet, il a partagé une réflexion sur le sens de cet événement tragique :« Pourquoi ? C’est une question sans réponse. Je prends juste conscience de certaines choses. Il sera toujours là. » Jean-Marc ajoute que ce départ est comme un rappel qu’Hugues n’a jamais fait les choses à moitié, que cette mort est un signe qu’il envoie pour montrer aux autres qu’il faut s’aimer intensément et être reconnaissant envers la vie… « Il était un gentleman, un sportif, un frère présent, un fils rassurant et un homme de cœur … Au-delà de la douleur, Hugues continuera à nous parler », a-t-il dit.

D’ailleurs, sur sa page Facebook : My journey to Ironman, Hugues Rivet a illustré à quel degré il s’entraînait pour la compétition de haut niveau Ironman en Afrique du Sud, où il a été classé 710e. Il était un des rares Mauriciens à avoir participé à cet Ironman.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !