Xplik ou K

Émission en direct : Explik ou Ka à la rencontre des habitants du district de Grand-Port

Explik ou Ka

Plus de huit heures d’émission ont été retransmises dès 7 heures mardi au Plaisance Shopping Mall à Rose-Belle. Si au départ les auditeurs se sont montrés timides, au fil de l’émission la foule s’est agrandie : une centaine de personnes a répondu présent.

Ils ont fait le déplacement de New-Grove, Mahébourg, Le Bouchon ou encore Grand Bel-Air pour évoquer leur cas et tenter de trouver une solution. L’équipe d’Explik ou Ka, composée de Gilbert Bablee, Venen Coolen, Priscilla Sadien, Mélanie Valère-Cicéron, Ziyad Issac, Christopher Sowamber et Neermal Ramdin étaient présents pour deux heures d’émission d’Explik ou Ka. Me Bala Mukan, avocat et habitué des ondes de la radio, a lui aussi répondu présent à l’invitation lancée par Radio Plus. C’est Marie Anne, une habitante de Le Bouchon, qui a donné le coup d’envoi en évoquant un litige entre elle et un voisin.

marie
Marie Anne.

Elle a expliqué qu’un de ses voisins aurait obstrué une voie commune, empêchant ainsi plusieurs autres habitants d’avoir accès à leur part de terrain. « Le mur construit a complètement bloqué notre terrain, nous ne pouvons pas effectuer de construction », a-t-elle fait ressortir.

Selon les dires de la plaignante, aucune permission n’a été obtenue avant d’entamer la construction de ce mur en pierre. « Nous avons vainement sollicité l’aide de la section de l’inspectorat du conseil de district mais en vain. Des officiers sont venus sur place mais sans pour autant trouver une solution à notre problème», faisait-elle ressortir. Hedley Babet est du même avis. Selon cet habitant, une pétition a été signée par les habitants concernés et une demande a été faite pour que la rue soit déclarée publique, ce qui a été fait en 2009.

Toutefois, malgré cela et bien qu’un cas ait été entré en Cour suprême, il est bon à noter que si une personne entame des constructions sur une voie publique, il faut avoir l’autorisation du conseil de district. Cependant, il faut attendre le verdict de la Cour suprême, a-t-il déclaré. Par ailleurs, au cours de l’émission, des inspecteurs se sont présentés à la plaignante afin de lui venir en aide.

Des câbles du CEB traînent

herve
Hervé Babet.

Marlène Deenmamode ne sait plus où donner de la tête. La retraitée explique que des câbles du CEB traînent à proximité de son entrée. « Nous avons consigné plusieurs plaintes au CEB pour lui informer du danger mais aucune mesure n’a été prise », dit-elle. Selon les dires de la retraitée, elle attend toujours que le nécessaire soit fait. 

Le marché de Rose-Belle dans un état pitoyable

Le cas des pigeons à proximité du food-court a aussi été abordé. Lors d’un constat sur place, Gilbert Bablee a évoqué le manque d’hygiène à l’endroit où opèrent des dizaines de marchands, ce qui ne cadre pas avec les conditions de la Food Act. « J’ai eu l’occasion de me rendre sur place, nous ne sommes bien évidemment pas satisfaits de la situation. Nous devions avoir une rencontre avec les marchands : ils ne doivent pas cuire sur place, seulement vendre leurs produits, mais ils ne sont pas tous d’accords, ce qui retarde la décision du conseil car ils ne voulaient pas bouger», a-t-il déclaré. Il a, par la même occasion, annoncé des rénovations très prochainement à cet endroit. 

Absence notée du président du Conseil de district

Si une absence en particulier s’est fait remarquer, c’est bien évidemment celle du président du conseil de district de Grand-Port, Nirmal Domah, alors que le conseil se trouve à côté. En effet, la rédaction a vainement tenté d’entrer en contact avec ce dernier pour l’inviter à interagir lors de l’émission qui s’était tenue mardi. Toutefois, ce dernier est demeuré injoignable avant qu’il ne contacte la régie pour dire qu’il n’a pas reçu d’invitation. Or, il s’avère qu’aucun numéro de téléphone affiché sur le site du conseil de district n’était opérationnel pour pouvoir le contacter. Il a, par la suite, admis qu’il y avait un souci avec ces numéros de téléphone qui devraient de nouveau entrer en service en cours de journée du mercredi 25 septembre.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !