Live News

Émergence d’un nouveau leader autre que Ramgoolam - Farhad Aumeer : «Rien n’est impossible»

Le Dr Aumeer a défendu avec force le leadership de Navin Ramgoolam.

Pour le député du Parti travailliste, Farhad Aumeer, d’ici 2024, il y aura beaucoup de choses qui peuvent se passer sur la scène politique. Mais pour l’heure, le Parti travailliste reste soudé derrière le leader de Navin Ramgoolam.

Le Parti travailliste (Ptr) pourrait-il présenter un candidat autre que Navin Ramgoolam au poste de Premier ministre ? « Rien n’est impossible. » C’est ce qu’a répondu Farhad Aumeer, le député de la circonscription No. 2 (Port-Louis Sud/Port-Louis Centre) sur les ondes de Radio Plus lors de l’émission ‘Au Cœur de l’Info’ présentée par Jane Lutchmaya et Eshan Dinally. 

Navin Ramgoolam n’a pas encore dit s’il sera bel et bien présenté au poste de Premier ministre pour les élections générales de 2024, a tenu à faire ressortir Farhad Aumeer. Le député de l’opposition a déclaré que « le Ptr compte bel et bien proposer un renouvellement et que s’il y aura transition, cela se fera dans le respect et la dignité. Personne devra nous dicter ». 

Pressé de questions afin d’apporter plus de précisions sur le positionnement de Navin Ramgoolam en 2024, il répondra : « Mo pa kone ki pou arive ». Cependant, il a insisté sur le fait que Navin Ramgoolam demeure pour l’heure le leader incontesté des rouges. 

En ce qu’il s’agit de l’alliance entre le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) et le Mouvement militant mauricien (MMM), le député rouge soutient qu’il ne serait pas étonné que cela finisse par un divorce. « Que s’est-il passé depuis 1982 ? Mise à part en 2000 où le MMM était en alliance avec le MSM et quand Paul Bérenger avait été Premier ministre pour deux ans, il y a toujours eu des problèmes. C’est donc logique que je dise cela. Entretemps, je leur souhaite une bonne lune de miel. Le PMSD est un allié naturel et c’est regrettable qu’ils aient décidé de continuer avec le MMM. J’espère qu’ils prennent la bonne décision dans leur propre intérêt et dans l’intérêt du peuple », a-t-il ajouté.  

Commentant la démission de Nando Bodha, Farhad Aumeer a affirmé que cela a été un déclic concernant la fracture au sein de l’opposition. « Nando Bodha a bien préparé son agenda avant de démissionner.»  Il a également fait comprendre que la démarche du MMM et de Paul Bérenger ne tient pas la route, car bien qu’ils aient dit ne pas vouloir de Navin Ramgoolam comme leader de l’alliance, ils ont tout de même été aux côtés des rouges lors de la marche du 13 février.

« Le focus doit être le gouvernement. L’opposition ne doit pas changer de focus. Pour le MMM, l’adversaire c’est le gouvernement. » Ce dernier a tenu à faire ressortir qu’il avait été convenu que ce ne serait qu’une entente avec le Ptr. « Pour faire une alliance, il faut un programme et surtout de savoir qui dirigera cette alliance», a-t-il souligné. Il était aussi important pour le MMM de prendre une décision sur l’identité du leader d’une éventuelle alliance avant les élections municipales, car les électeurs auraient réclamé des comptes en ce sens. 

Lors de son intervention, Dev Sunnasy, membre de la formation politique 100% Citoyens, a affirmé ne pas être étonné avec tout ce feuilleton politique. « Ce qui se passe c’est une répétition de ce qui s’est passé auparavant », a-t-il fait ressortir. Il se dit déçu du comportement de plusieurs politiciens, car la population est en train de réclamer un changement. « Je m’attendais à ce qu’ils entament des actions pour ce changement, mais on est en train de mettre la charrue devant les bœufs. » Il n’a pas manqué de déplorer le fait qu’aucun des partis mainstream n’ait jusqu’ici fait une proposition concrète. « Mis à part le slogan bizin sanzman », qui reste, pour lui, un slogan creux. 

De plus, il se dit  en faveur d’un regroupement des mouvements citoyens, qui peut être une alternance aux partis traditionnels. Il concède cependant que la perspective  de l’électorat est différente en régions urbaines qu’en régions rurales. Il soutient qu’il alignera des candidats pour les élections municipales.

De  plus,  il  est d’avis que la déclaration de Bruneau Laurette qui veut conquérir l’électorat du MMM et du PMSD est certainement un « slip of the tongue».  

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !