Live News

Emaïa Lamarque élue Miss Cinderella of the World Mauritius Miniature

Emaïa est la fille de Ludovic Lamarque et d’Émilie Bauluck.
Emaïa est la fille de Ludovic Lamarque et d’Émilie Bauluck.

Elle a tout d’une graine de star. Toujours souriante, enjouée, Emaïa Lamarque, 5 ans, est une fille charmante avec un avenir tout tracé. La fille du chanteur Ludovic Lamarque (Mr Love) et du mannequin Émilie Bauluck a officiellement été élue Miss Cinderella of the World Mauritius 2021 dans la catégorie miniature. 

Emaïa porte fièrement sa couronne et son écharpe, soutenue par ses parents, qui sont ses plus grands admirateurs. La petite star n’a pas chômé depuis son plus jeune âge... 

Formée par sa mère, le mannequin Émilie Bauluck, elle était encore un nourrisson lorsqu’elle a figuré dans son premier spot publicitaire. Depuis, elle a enchaîné séances photo, spots publicitaires et défilés. Bien qu’heureuse de voir que sa fille partage les mêmes centres d’intérêt qu’elle, Émilie Bauluck confie qu’elle ne la force pas. 

« Je la guide et la conseille », confie-t-elle. Emaïa est une grande timide. « Mais en tant que mère, je sais comment la préparer et la mettre dans le bain. » dit-elle. 

La fillette dansera sur  un séga de Clarel Armelle pour le talent show. | Crédit-photo : Tevin Armoogum
La fillette dansera sur 
un séga de Clarel Armelle pour le talent show (Crédit-photo : Tevin Armoogum)

Inscription au concours 

Elle avait 5 ans quand elle a participé à son premier concours de beauté. C’était un défi pour la petite Emaïa, mais surtout pour ses parents. Ils ont décelé un talent inné chez leur progéniture. 

« Je suis tombée sur l’affiche du concours sur les réseaux sociaux à travers une amie, Soolochna Ramasawmy, Mrs Tourism Mauritius 2021. J’ai quinze années d’expérience dans le mannequinat et je suis coach. J’ai voulu vérifier l’authenticité du concours, avant d’inscrire ma fille », confie Émilie Bauluck.

« J’ai moi-même galéré et je voulais quelque chose de professionnel pour elle », ajoute-t-elle. Rassurée par son amie, elle contacte la directrice nationale du concours, Nirma Elisa. Malgré le court délai, Émilie Bauluck accepte de relever le challenge. 

« Nous avions une semaine pour tout préparer : séance photo, vidéo et talent show. J’ai des contacts dans le domaine et mes amis ont tout de suite répondu positivement à mon appel. » 

Elle partage une grande complicité avec sa mère.
Elle partage une grande complicité avec sa mère (Crédit-photo : Sachin Sagar)

Les séances photo ont commencé à 20 heures pour la petite Emaïa. Elle a été photographiée par Tevin Armoogum et Sachin Sagar, coiffée par Samuel David et maquillée par Hans Dax et Ashish Rughoobur. 

« Elle a été habillée par Gabriel Froid et, pour la tenue traditionnelle, par African Marquis et Sai Cotton World, qui appartient à une cousine. »
Sa candidature validée par le comité international, Emaïa a, par la suite, reçu sa couronne et son écharpe de sa marraine du concours, Soolochna Ramasawmy.

Préparatifs pour la finale

« Il est évident qu’elle marche dans les pas de ses parents. Elle a beaucoup de cordes à son arc. Elle chante déjà très bien pour son âge. Elle a une voix particulière et a des vibratos dans la voix. Comme son père est très pointilleux sur le chant et qu’il n’a pas eu assez de temps pour la coacher, nous avons préféré la faire danser. » En effet, Emaïa dansera dans une robe de séga sur un morceau de Clarel Armelle pour le Talent Show.

La finale sera diffusée à travers Zoom et le plus dur sera la partie question-réponse, comme dans tous les concours de beauté. Elle répondra en français et Émilie se chargera de traduire en anglais. Emaïa devra porter sa tenue nationale, réalisée par sa grand-mère Maryline Lamarque, avec sa couronne et son écharpe ainsi qu’une tenue de soirée.

« Je veux donner le meilleur de moi-même, afin qu’elle vive une belle expérience. Elle a appris à défiler et assimile assez vite. Je lui ai aussi fait comprendre qu’elle doit donner le meilleur d’elle-même, car elle représente son pays. Mais si elle ne remporte pas le concours, l’important sera d’avoir participé. »

Crédit- photo : Tevin Armoogum
Sa robe de princesse a été confectionnée par sa grand-mère. (Crédit- photo : Tevin Armoogum)

Émilie Bauluck est fière de voir évoluer sa fille dans son domaine de prédilection. « Pour une première fois, je vois en elle beaucoup de potentiel. Que ce soit au niveau de son éducation ou de ses autres talents. si elle continue sur ce chemin, nous sommes persuadés qu’elle est promise à un brillant avenir. »

Miss Cinderella of the World

Emaïa a été officiellement couronnée et a reçu son écharpe de Miss Cinderella of the World Mauritius dans la catégorie miniature. « Emaïa a été sélectionnée pour représenter Maurice dans sa catégorie, car elle a fait preuve d’engagement, d’enthousiasme, de talent, et a travaillé dur pour remplir toutes les conditions pour être Miss Cinderella of the World Mauritius », indique la directrice nationale du concours, Nirma Elisa. Elle avait reçu sa candidature en septembre 2021. Emaïa représentera Maurice lors de la finale de Miss Cinderella of the World Pageant, aux Philippines, le 17 novembre 2021. La finale se fera en ligne. « Nous ne doutons pas que notre petite Emaïa nous rendra tous fiers. »

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !