Faits Divers

Elle voulait quitter son compagnon violent: il l’asperge de soude caustique

La maman de la victime (au centre) affirme que celle-ci est victime de violence conjugale.
Elle ne pouvait plus supporter le comportement violent de Steve. Lui ne pouvait accepter l’idée que sa compagne le quitte. Mardi, aux petites heures du matin, cet habitant de Camp-Levieux a ébouillanté Cindy J., avant de l’asperger de soude caustique. Le drame s’est joué, à Rose-Belle, sous le regard impuissant de la fille de la victime. Elle lutte entre la vie et la mort à l’unité des grands brûlés de l’hôpital de Candos. Cindy J., 35 ans, et Steve R., vivent ensemble depuis trois ans. Lasse du comportement violent du jeune homme, la trentenaire avait pris la décision de le quitter. « Ma fille était victime de violence conjugale. Il y a un mois, elle m’avait fait part de son intention de quitter Steve pour retourner vivre auprès de son mari qu’elle avait quitté », déclare en sanglotant Linda, la mère de Cindy. Lundi soir, une nouvelle dispute éclate. « Quand il prend quelques verres, Steve devient violent. Il est aussi très jaloux », dit Dana (prénom fictif), 13 ans. La fille de Cindy ne pouvait imaginer que cette énième dispute allait virer au drame. « Mon frère, qui a 4 ans, et moi nous dormions aux côtés de maman », raconte l'adolescente. C’est en sursaut qu’elle se réveillera peu avant deux heures du matin. « Une atroce brûlure aux pieds m’a réveillée. J'ai vu maman bondir hors du lit ».

Le voisinage alerté

Sentant le danger, Dana prend son frère et quitte la maison en courant. « Nous ne savions pas ce qui se passait. Steve, qui avait une bouteille d'eau gazeuse en main, l'a balancée sur ma mère. Il faisait sombre. Quand maman s'est rapprochée, elle était méconnaissable. Elle saignait du nez. J'avais peur », raconte l’adolescente, traumatisée par ce drame. « J’ai demandé à Steve ce qu'il y avait dans la bouteille. Il m'a répondu : ‘dilo disel ». C'est par la suite que j'ai appris qu'il avait aspergé ma mère d'eau bouillante et de soude caustique », dit-elle en pleurant. Entre-temps, l'état de santé de Cindy se détériore. « Ma mère m'a dit qu'elle ne pouvait plus respirer. Je lui ai dit de se regarder dans le miroir, mais Steve s'est de nouveau jeté sur elle. Il a vidé une chopine de bière sur son visage avant de prendre la fuite », relate-t-elle. L'adolescente a prévenu les voisins et alerté les secours. La police de Rose-Belle a aussi été sollicitée. Cindy a été transportée d'urgence à l'hôpital Nehru. Mais vu la gravité de ses brûlures au visage, elle sera transférée, le soir même, à l'unité des grands brûlés de l'hôpital de Candos. La police  criminelle de Rose-Belle s’est rendue  au chevet de Cindy pour sa déposition. Mais son état de santé étant critique, les limiers n'ont pu avoir sa version des faits. Steve R., qui habite Camp-Levieux, est recherché. Giovanni, le frère du suspect, dit avoir parlé à Steve le soir du drame. « Il m'avait dit que sa compagne lui était infidèle. Il était éméché, comme à son habitude. J'ai aussi discuté avec Cindy. Elle ne pouvait plus supporter le comportement de mon frère. » Il ajoute que Steve l’a rappelé pour lui dire qu'il avait « ingurgité de la soude caustique, mais je ne l'ai pas cru ». « Ce n'est que le lendemain que j'ai su que la police le recherchait », ajoute-t-il.
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !