Live News

Elle tue son compagnon d'un coup de couteau à l'abdomen - Swasti : «Il s’en prenait à moi et mon enfant pour quelques minutes de retard»  

Swasti était une femme battue, selon son entourage. Swasti était une femme battue, selon son entourage.

Swasti Ramsalia, 38 ans, a donné sa version des faits aux enquêteurs de la brigade criminelle (CID) de Vacoas le lendemain. Elle est provisoirement accusée, en cour de Curepipe, du meurtre de son compagnon, Kistnen Veerabudren, 45 ans. Les faits se sont produits le mardi 14 janvier à Ligne Berthaud, Vacoas.

« Il (Kistnen Veerabudren, ndlr) s’en prenait à ma fille et à moi à cause de quelques minutes de retard », a-t-elle expliqué lors de son interrogatoire. Cette femme battue voulait quitter le domicile conjugal. Mais Kistnen Veerabudren ne l'entendait pas de cette oreille.

Toujours selon la déposition de la suspecte, en raison des disputes conjugales et des coups qu'elle subissait, elle était allée vivre, avec sa fille, chez des proches depuis quelque temps. 

Mais le mardi 14 janvier, lors d'une énième dispute conjugale, les choses ont viré au drame sous le regard de leur fille de 12 ans. 

Il est peu après 16 heures, ce jour-là, quand Swasti rentre du boulot. À peine arrivée, une dispute éclate entre Kistnen et elle. Son compagnon lui reproche d'être rentrée tard à la maison, alors qu'elle travaille au supermarché du coin. Les coups commencent alors à pleuvoir. C'est à coups de « belna » et de planche de cuisine que son compagnon l'agresse. La jeune femme ne se laisse pas faire. Swasti s'empare d’un couteau et a inflige un coup à Kistnen. Elle l'atteint à l'abdomen. L'homme s'effrondre dans une mare de sang sur un matelas. Selon le rapport de l'autopsie, l'homme est décédé d'une « stab wound to chest ».  

La fille du couple a aussi été entendue par la police, en présence des préposés de la Child Development Unit. Elle a confirmé la version de sa maman, précisant que « mo papa ti pe tortir mo mama. Mo mem mo per li ». 

L’enquête policière est menée par les hommes du sergent Ahamudally de la CID de Vacoas sous la supervision de l’ASP Sunil Raomma. 

Le couteau, le billot et le « belna » au FSL 

L’arme du crime, un couteau de cuisine utilisé par Swasti Ramsalia, a été récupérée par la CID et placée sous scellés. Le couteau a été envoyé au laboratoire de la police à Réduit pour analyses. Idem pour le « belna » et la planche de cuisine utilisés par Kistnen Veerabudren pour agresser sa compagne 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !