Faits Divers

Elle refuse sa demande en mariage : il saccage ses meubles

Photo d'illustration. Une plainte a été déposée à la police de Bel-Ombre

«Mo pas content li, kan ene dimoune vin cotte moi mo pas capave nek konten».  Davina (prénom fictif) , mère de deux enfants, ne comprend pas la violente réaction de celui qu’elle considérait comme un ami, le 10 mai dernier.

Ce jour-là, elle affirme avoir passé un sale quart d'heure à cause de Tony (prénom fictif). Davina habite un village côtier du Sud. Cette mère de deux enfants, une fille de quatre ans et un garçon de deux ans,  affirme avoir fait la connaissance de Tony en février dernier par l’entremise d’un proche.

Au fil du temps, Tony et Davina qui sont tous deux célibataires se lient d’amitié. Davina, âgée de 20 ans, commence même à ouvrir les portes de sa demeure à cet ami. « Noune commence habituer ensem, ena jour li vine rester cot moi tou», affirme la jeune femme au Défi Quotidien.

Toutefois, peu à peu, Davina affirme que Tony a commencé à vouer une certaine admiration envers elle, allant même jusqu'à la couvrir de compliments. «Li dire moi mo ene jolie femme», mais pour Davina, c'était juste une relation d'amitié qu’elle éprouvait envers Tony.

La mère de famille dit qu’elle n'était pas prête à se lancer dans une nouvelle liaison amoureuse. « Comment puis-je l’aimer sur-le-champ ? Je dois prendre mon temps pour bien connaître la personne avant», précise la jeune femme.

Le 10 mai dernier, une violente dispute devait éclater entre Tony et Davina. Ce jour-là, un ami de la famille était également convié chez Davina pour une soirée où l'alcool coulait à flots. «Zot ti pe boire galon du vin», affirme la jeune femme. Elle ajoute que Tony était visiblement éméché. «Li ti pe boire are mo papa boner, lin souler net, line boire rhum ek du vin».

Notre interlocutrice relate que c'est à ce même moment que Tony lui a fait des propositions . «Il m'a demandé de l'épouser, en tant que femme je ne peux l'épouser. C'est étrange, c'est à l'homme de décider d'épouser une femme et non l’inverse».

Sauf que Davina ne voulait pas s'unir avec Tony. «Mo pas content li moi. Après si li pour marier are moi, li besoin content mo deux zenfant aussi», soutient Davina.

Cette dernière refuse la demande en mariage. Une décision qui a rendu furieux Tony. Fou de rage, il a tout cassé. «Li comence craz tou kitsoz dans lakaz, kraz latab, kraz vitrine et craze la porte». Face à ce comportement violent, Davina a vite alerté la police de Bel-Ombre. Les policiers sont vite arrivés sur place et ont embarqué Tony, qui a ensuite été admis à l'hôpital pour des soins.

  De son côté, Tony – se confiant au Défi Quotidien jeudi soir, – rejette en bloc les accusations proférées par Davina. Toutefois, l’homme admet que, le 10 mai dernier, il se trouvait au domicile de Davina pour une beuverie.  « Elle et moi, on entretenait une liaison, mais à aucun moment je ne l'ai demandée en mariage», affirme Tony qui dément également avoir saccagé les meubles de la demeure de la jeune femme. «Mo pas rapel mon fer sa ban cinema la, mo pan craze narien kot li so argentier ti deja endommager». L'enquête policière se poursuit.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !