Live News

Elle lui avait offert travail et logis : Son hôte la détrousse de ses portables d’une valeur de Rs 67 000

Deena (prénom modifié), 34 ans, est outrée. Gérante d’un snack à Flic-en-Flac, elle a cru faire preuve de bonté envers un ouvrier bangladais, venu lui demander de l’aide mercredi. En plus de lui fournir du travail, elle l’a hébergé dans sa maison. Mal lui en a pris car à son réveil, l’étranger est reparti en emportant avec lui les cellulaires de ses enfants. Le suspect a été appréhendé jeudi.

Elle a fait une bonne action, mais sa récompense a été tout autre. Deena explique que mercredi alors qu’elle se trouvait dans son snack à Flic-en-Flac, elle a été approchée par un étranger. « C’était vers 9 heures. Un homme barbu est venu vers moi. Il m’a dit s’appeler Misho et qu’il est Bangladais. Il m’a montré son passeport et m’a expliqué qu’il se trouvait dans une situation délicate. Il a fait ressortir que c’est en avril l’année prochaine qu’il quittera Maurice, mais en attendant, l’usine qui l’avait recruté avait mis les clés sous la porte. Il vivait dans le Nord du pays mais avec la fermeture de l’usine, il n’a ni sou, ni logement. Il m’a demandé si je pouvais lui offrir un emploi  », se souvient-elle.

Cette dernière a été attristée par le récit du Bangladais. « Je lui ai dit de commencer le jour même », poursuit la jeune femme. « Il m’a aidé dans la cuisine et il travaillait bien ». Étant donné qu’il était sans logis, elle lui a aménagé une pièce chez elle afin de l’héberger.  Le matin venu, elle a été stupéfaite devant ce qu’elle a constaté. « Comme ce sont les vacances scolaires, il y a mes neveux qui sont venus passer quelques jours à la maison. À leur réveil, ils n’ont pas retrouvé leurs téléphones portables. Ils sont venus me dire qu’ils n’étaient nulle part », se souvient-elle.  « Vers 9 heures, nous sommes allés voir le Bangladais. À mon étonnement, il avait disparu ». Le soupçonnant d’avoir fait main basse sur les portables, Deena a visionné une caméra de surveillance et a eu la confirmation du vol commis par l’étranger. La valeur du butin emporté est de Rs 67 000.

La gérante du snack s’est précipitée au poste de police de Flic-en-Flac pour porter plainte. Au cours de la journée, elle s’est rendue à Rose-Hill. Par coïncidence, elle a vu le Bangladais. Pour ne pas se faire reconnaître, il s’était rasé la barbe. Au même moment une patrouille de l’ERS passait dans la région. « J’ai alerté les policiers. Les policiers l’ont fouillé et ont retrouvé les quatre cellulaires volés chez moi ». La police de Flic-en-Flac a été prévenue. Le suspect est passé aux aveux. Il a été inculpé de vol et a été conduit en cellule policière en attendant son rapatriement. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !