Explik Ou Ka

Elle a eu le tibia écrasé dans un accident de la route : les difficultés de Yasmine pour obtenir une pension d’invalidité 

Elle a eu le tibia écrasé lors d’un accident de la route.

Imteeaz M., la trentaine, un habitant de Dagotière, est peiné de voir la souffrance de sa femme. Ne marchant plus depuis presqu’un an, cette dernière n’a pourtant pas droit à une pension d’invalidité.

Yasmine M. a eu le tibia du pied gauche écrasé lors d’un accident de la route, le 30 janvier dernier, sur la route Royale, à Saint-Pierre (vis-à-vis de la gare). Elle est descendue de la voiture conduite par son mari et à peine avait-elle posé les pieds sur le trottoir quand un véhicule, sous l’impact d’une collision avec un autre véhicule, est venue la heurter de plein fouet.

Transportée à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo, la femme y a passé 14 jours. Une vis a été posée à l’intérieur de son pied mais elle a fini par causer une infection. Imteeaz avance que le médecin de l’hôpital a refusé d’admettre que c’est le métal qui causait l’infection, ce qui l’a forcé de sortir son épouse de l’hôpital pour la faire admettre dans une clinique privée. Là-bas, on a enlevé la vis de son pied pour lui poser une structure métallique à l’extérieur.
Vu la gravité de la blessure de sa femme, Imteeaz a fait une demande pour une pension d’invalidité. Elle a été rejetée sur la base que le médecin traitant devait stipuler qu’il y a un « case of aggravation ».

Selon le médecin traitant, cela était précisé dans le rapport médical. Toutefois, Imteeaz avance que la Sécurité sociale veut que le médecin le précise plus clairement. Dans un premier temps, ce dernier a promis de s’entretenir en personne avec la Sécurité sociale mais malheureusement son emploi du temps ne lui a pas permis de le faire. Alors, il a remis un document à Imteeaz, mais sans qu’il précise clairement que le cas de Yasmine reste aggravant. « Le médecin m’a expliqué que s’il stipulait que le cas de mon épouse est un ‘ case of aggravation ’, il faudrait qu’il passe par toute une procédure pour expliquer cela devant un panel, ce qui prendrait bien de temps. À la place, il m’a remis un document qui pourrait quand même aider », explique Imteeaz.

« Quand la demande de pension d’invalidité a été rejetée, j’ai commis l’erreur de ne pas faire appel. Donc, il fallait que j’attende six mois avant de faire une nouvelle demande. Cette période de six mois prend fin le mois prochain. Donc, je vais faire une nouvelle demande. Attendons voir », soupire Imteeaz.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !