Live News

Élections villageoises : ces candidats atypiques et populaires

Connus dans des domaines bien précis ou encore populaires sur les réseaux sociaux, ils ont participé aux dernières élections villageoises. Nous vous proposons un focus sur quatre candidats atypiques. Si trois sont sortis vainqueurs de cette joute, un a perdu la bataille.

Monsieur Météo hors course

afzalAfzal Goodur, aussi connu comme Monsieur Météo, a brigué les suffrages à Quartier-Militaire et n’a pas réussi à se faire élire. S’il s’est vu proposer un ticket par plusieurs groupes, il a choisi de faire face à l’électorat comme candidat indépendant. 

« Je ne suis pas déçu de ma performance aux villageoises. Je voulais avoir une idée de ma force. Je pensais avoir quelque 500 sympathisants et j’ai eu 506 votes », explique-t-il. 

C’est la troisième fois qu’il est candidat. Les deux dernières fois, il faisait partie d’une équipe et avait été élu.


45 ans au service des autres

louisLouis Cherubin Lamarque, plus connu comme Karl Lamarque, n’en est pas à sa première participation aux élections villageoises. Le leader de l’équipe Union Patriots Ilois Mauriciens a géré le Conseil de village de La Gaulette de 2012 jusqu’aux élections. 

« Nous allons poursuivre notre programme de développement et de loisirs pour La Gaulette  », lance-t-il. 

À 63 ans, Karl Lamarque indique que le social, c’est sa vie. « Cela fait 45 ans que j’aide autant que je peux ceux qui sont dans le besoin », poursuit-il.


Coup d’essai, coup de maître

hansrajHansraj Foolessur, 37 ans, a été candidat pour la première fois. Ce consultant en santé et sécurité est arrivé en 4e position. Il compte profiter de sa position de conseiller de village pour faire avancer Saint-Julien, son village natal. 

« Je suis très intéressé par la politique. Mes proches et amis m’ont donc conseillé de me présenter comme candidat indépendant et d’en tirer de l’expérience, peu importe le verdict des urnes », raconte-t-il.

Il a réussi à se faire élire contre vents et marées. « Je vais travailler pour mon village. Je serai à la disposition de tous les villageois et je compte utiliser l’allocation que je percevrais comme conseiller pour aider les personnes dans le besoin », explique-t-il. 


J’y suis, j’y reste !

kamalsawKamalsaw Gajadur en est à sa cinquième participation à des élections villageoises et c’est la cinquième fois qu’il est élu. Il est le président sortant du Conseil de district de Savanne. Il compte sur son expérience pour encore une fois servir le village de Rivière-des-Anguilles au niveau du conseil de district. 

À 54 ans, ce caissier est fier de son élection comme conseiller de village. « Par expérience, je sais que les habitants veulent des loisirs et des lieux pour se distraire. Ils veulent qu’on éradique les fléaux », explique-t-il. « Nous sommes des maillons importants entre les habitants et les ministres, PPS et députés. Avec mon équipe, on continuera de travailler dur pour notre village. »

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !