Live News

Élections en Inde: Rahul Gandhi perd son bastion familial

Rahul Gandhi échangeant quelques mots avec sa sœur Priyanka Gandhi Vadra

Le président du parti du Congrès (opposition) Rahul Gandhi a concédé ce jeudi sa défaite dans la circonscription familiale d'Amethi, l'un des bastions traditionnels des Nehru-Gandhi, aux élections législatives d'Inde.

Rahul Gandhi, 48 ans, était opposé dans cette circonscription d'Uttar Pradesh (nord) à Smriti Irani, ministre du gouvernement du Premier ministre Narendra Modi et ex-star de la télévision, candidate du Bharatiya Janata Party (BJP, au pouvoir).

«Smriti Irani a gagné à Amethi et je la félicite. Le peuple d'Amethi a rendu son verdict», a déclaré cet arrière-petit-fils, petit-fils et fils de Premiers ministres indiens lors d'une conférence de presse à New Delhi.

Amethi est l'un des fiefs historiques de la dynastie politique indienne des Nehru-Gandhi. Rahul Gandhi était élu depuis 2004 dans cette circonscription tenue auparavant par sa mère Sonia, son père Rajiv et son oncle Sanjay.

La circonscription n'avait envoyé que des élus Congrès au Parlement depuis 1967, à l'exception de trois années en 1977-1980 et d'une année en 1998-1999.

Le parti du Premier ministre Narendra Modi s'acheminait triomphalement jeudi vers un deuxième mandat à la tête de l'Inde, cimentant la suprématie des nationalistes hindous sur le paysage politique et sociétal du géant d'Asie du Sud.

Le dépouillement des élections législatives annonçait une écrasante majorité safran, la couleur des nationalistes hindous du BJP, au Parlement pour les cinq prochaines années. Le seul BJP devrait remporter autour de 300 sièges, pour 542 députés élus au cours d'un gigantesque scrutin de six semaines.

Rahul Gandhi

Le Congrès n'était crédité que d'une cinquantaine de sièges, une nouvelle gifle électorale.
Rahul Gandhi devrait tout de même siéger au Parlement pour la prochaine législature. Comme la loi électorale indienne l'y autorise, il s'était également présenté dans la circonscription de Wayanad au Kerala (sud).

Sonia Gandhi, sa mère, devrait elle conserver la circonscription de Rae Bareli, attenante à Amethi, qui l'élit depuis 2004.

Rahul Gandhi a reconnu la défaite de son parti au niveau national et a félicité le chef de gouvernement sortant.

«Peu importe ce qui a déraillé à mon avis. Franchement le peuple de l'Inde a décidé que Modi devrait être Premier ministre, en tant qu'Indien j'accepte ce fait», a-t-il dit à la presse.

Avec AFP
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor