Live News

Election partielle au numéro 7 : le PSM choisit Dr Rajah Mahadewoo comme candidat

«Je suis assez confiant et compétent.» C’est ce qu’a déclaré Dr Rajah Madhewoo à www.defimedia.info ce mercredi 19 juin. Il sera aligné comme candidat pour la tenue de l’élection partielle au numéro 7 (Piton/Rivière-du-Rempart). Il représentera le Parti Socialiste Mauricien (PSM). La date du 13 novembre a été annoncée pour cette partielle, hier.

«Je suis très content que le leader du parti PSM, Rohit Beedassy, m’a choisi comme candidat. J’accueille cette décision à bras ouverts. Nous avons organisé une réunion le vendredi le 14 juin dernier à Belle-Vue Maurel pour annoncer la nouvelle», a souligné Dr Rajah Madhewoo. 
Depuis son retour au pays, en 2009, le travailleur social dit être «sur le front de tous les grands combat». Comme notamment sa «contestation sur la validité de la carte d’identité biométrique» où il avait estimé qu’«elle enfreignait ses droits constitutionnels.»

Le Dr Rajah Madhewoo, qui était également candidat à l’élection partielle au numéro 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes) le 17 décembre 2017, est d’avis que «l’électorat ne veut plus entendre parler des partis traditionnels. C’est un ras-le-bol en général chez la population. Les électeurs veulent avant tout être représentés par des personnes compétentes. J’ai des bonnes relations avec le peuple mauricien.»

«Vré l’opposition, ce mwa. Ki fin debout lor koltar. Governement pe fauté et la nation pe subir l’inzistis», a-t-il soutenu. De plus, «on a un leader qui a une ardoise propre et qui est à l’écoute du peuple.» «Mo tenir gro la chance », a avancé Dr Rajah Madhewoo, sans vouloir dévoiler le programme électoral de son parti.

«Le parti PSM était toujours là» 

«Le parti PSM était toujours là. Il n’est ni mort ni disparu. Nous avons décidé de relancer le parti afin de mettre frein à des abus qui impactent la situation économique du pays», a aussi déclaré Rohit Beedassy, le leader du PSM.

Pour rappel, le PSM était dirigé autrefois par Harish Boodhoo, ancien vice-Premier ministre de Maurice. Ce parti avait été créé en 1979 par des dissidents du Parti Travailliste. Harish Boodhoo avait ensuite dissous le PSM en 1983 pour intégrer le MSM, lancé à l’époque par sir Anerood Jugnauth après la cassure entre le MMM et le PSM. Cette alliance avait remporté le premier 60-0 de l'histoire politique de Maurice lors des élections générales de 1982.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Finnovation-AI-FinTech-Industry 4.0