Live News

Élection partielle au No 7 : aux allures de la campagne des élections générales

L'Alliance Lepep se dit confiante pour la partielle au No 7 et a droite les rouges sont confiants, car ils n'ont jamais perdu une partielle.

Pour les observateurs politiques, le dépôt de candidatures pour l’élection partielle du No 7, qui aura lieu ce samedi, doit être considéré comme le vrai coup de départ des hostilités entre le MSM et le PTr en vue des élections générales.

Ce samedi aura lieu le dépôt de candidatures pour l’élection partielle du No 7 (Piton/Rivière-du-Rempart) de 9 à 15 heures. Les deux grands rendez-vous du jour sont sans conteste le dépôt de la candidature  de Vikash Nuckcheddy, qui défendra les couleurs du Mouvement socialiste militant (MSM), et celle d’Anil Bachoo, candidat travailliste.

Les deux candidats seront accompagnés en procession par les sympathisants de leurs partis respectifs vers le « nomination centre », à la Simadree Virahsawmy State Secondary School, Rivière-du-Rempart. Le MSM a donné rendez-vous à ses troupes à 13h00 au Gandhi Square. Les rouges se rassembleront vers midi à la Place Taxi.

L’événement de ce samedi peut être considéré comme l’ouverture officielle des hostilités entre le MSM et le Parti travailliste jusqu’aux élections générales.

Bien que le MSM continue à marteler à qui veut l’entendre que cette élection aura bel et bien lieu, les autres partis politiques demeurent sceptiques et pensent que l’Assemblée nationale sera dissoute avant la date fixée pour cette partielle. 

Un cas de figure qui rappelle celui de 1987 où le Premier ministre d’alors, sir Anerood Jugnauth, avait rappelé l’électorat aux urnes après des dépôts de candidatures pour des partielles aux circonscriptions 12 et 13.  

Un penchant souvent orange 

Le Mouvement patriotique aligne son secrétaire-général, Atma Bumma.

Comptant actuellement 43 993 électeurs, la circonscription de Piton/ Rivière-du-Rempart a souvent plébiscité des candidats du MSM.

Elle a offert huit mandats à sir Anerood Jugnauth. La seule fois où le ministre Mentor y a mordu la poussière c’était aux élections générales de 1995 remportées par l'alliance PTr-MMM (60-0).  Aux élections de décembre 2014, l’Alliance Lepep y avait fait élire ses trois candidats, sir Anerood Jugnauth, Vishnu Lutchmeenaraidoo et Ravi Rutnah.

En 2010, l’alliance PTr/ MSM/PMSD y a fait élire Prateebah Bholah, Balkissoon Hookoom et Deva Virahsawmy avec une nette avance sur les candidats de l'alliance MMM-UN-MMSD.

Avant cela, en 2005, le PTr enlève les trois fauteuils avec une facilité face aux candidats de l’alliance MSM/ MMM. Deux ans plus tôt, lors de la partielle du 21 décembre 2003, le candidat MSM, Prakash Maunthrooa, avait mordu la poussière face au Travailliste Rajesh Jeetah.
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor