Live News

Ehsan Deelawor : «Ler fer nwar ki mo realize ki monn perdi»

Ehsan Deelawor affirme qu’il n’a pas fermé l’œil pendant la nuit.

Ehsan Ally Deelawor, âgé de 52 ans, a été retrouvé sain et sauf dans la matinée du lundi 13 juin 2022. L’habitant de Vallée-Pitot s’est égaré à Plaine-Champagne en allant cueillir des goyaves de Chine en famille. 

Il a des douleurs aux pieds. Il a eu peur. Il a eu froid. Mais Ehsan Ally Deelawor se dit heureux d’être en vie et d’avoir retrouvé les siens. Cet homme de 52 ans a passé la nuit du dimanche 12 juin 2022 en pleine forêt à Plaine-Champagne après s’être égaré. Il s’y était rendu pour cueillir des goyaves de Chine lors d’une sortie en famille. « Ler fer nwar ki mo realize ki monn perdi », dit-il d’emblée. 

Ce n’est que dans la matinée du lundi 13 juin que l’habitant de Vallée-Pitot a été retrouvé. Après avoir été soumis à des examens médicaux, il est retourné auprès de ses proches. Un moment qu’il croyait ne jamais voir arriver. Il a passé toute la nuit à attendre les secours. 

Ils y sont arrivés vers 16 heures. Ils ont formé des petits groupes qui se sont ensuite séparés. Ehsan Deelawor était avec sa fille et une nièce. Après quelques instants, les deux jeunes femmes sont sorties des bois pour rejoindre les autres membres de la famille. Lui poursuivait toujours la cueillette. 

« Quand j’ai terminé, j’ai constaté que ma fille et ma nièce étaient déjà parties. J’ai alors tenté de les rejoindre », ajoute-t-il. Mais alors qu’il avançait, il ne voyait que des arbres autour de lui. « Monn krye. Mo pann tann personn reponn. »  Il a tenté de retrouver son chemin. « Mo pa ti ena ni portab, ni mont, nanie. Mo ti met enn bot », précise-t-il. En essayant de se frayer un passage, il a trébuché. « Monn tonbe. Senn kout la, pli mo pe tonbe, pli pe fer fre. » Puis il a commencé à faire nuit. Il s’est alors rendu à l’évidence qu’il était bel et bien perdu. 

Entre-temps, ne le voyant pas revenir, ses proches se sont inquiétés. « Kan nounn sorti, li pa ti deryer nou. Nou kone li bien kontan badine. Nou finn atann li preski 1 er de tan kot transpor. Li pann vini mem. Lerla nou finn alert lapolis », explique sa fille. 

Les secours ont monté une opération pour le retrouver. Les recherches se sont poursuivies jusqu’à fort tard avant d’être interrompues. C’est très tôt lundi que les battues ont repris. Livré à lui-même, il a dû passer la nuit à la belle étoile. « Je me suis blessé au pied. Il y avait du brouillard. Il faisait froid », dit-il. Pour tenir le coup, il dit s’être réfugié dans les prières. « J’ai pensé à mon créateur. Je me suis dit que c’était peut-être une épreuve à laquelle je devais faire face. J’ai pensé à ma famille », se souvient-il.  Ehsan Deelawor ajoute qu’il n’a pas fermé l’œil. « Monn asize ek vey ler. Monn get lesiel ek monn sey mazine kiler nou ete. Ver 7 er lindi, mo dir mo sey marse, me mo misk inn desire ek mo pa ti pe kapav deboute. Monn dir Bondie avoy mwa enn anz », dit-il.  Ses prières ont été exaucées. Peu après, il a entendu une voix au loin qui l’appelait par son prénom. « Monn reponn. Monn krie. Monn sey marse. Monn tann lavwa la vinn pli pre ar mwa. Enn misie inn vinn ver mwa. Linn dir mwa linn vinn sers mwa », relate-t-il. Ouf de soulagement pour lui. 

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !